RDC: près de 7.500 civils tués par des ADF entre 2008 et 2021 dans la région de Beni et Ituri

Tembos Yotama
Tembos Yotama

Près de 7.500 civils ont été abattus lors d’environ 2.237 attaques attribuées aux rebelles ougandais ADF, au cours de la période de 2008 à 2021, dans la région de Beni et Ituri, à l’Est de la RDC.

Ce bilan a été dressé jeudi dernier par le député national Tembos Yotama, lors de la plénière consacrée à la 10ème prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri.

Lors de sa prise de parole à l’hémicycle après dépôt de sa motion d’information, l’élu de Butembo a profité de cette occasion pour expliquer aux députés nationaux le contenu de ce qu’il considère comme le plus «grand rapport du siècle».

« En dehors de ce que nous avons déjà fait comme démarches, Nous nous sommes dit que nous devons chercher d’autres interlocuteurs. À part l’Assemblée Nationale, nous avons déposé une copie à la Présidence, Primature, et à l’Ambassade de la Belgique en RDC. À la CENCO et au niveau de plusieurs organisations de défense des droits de l’homme. Notre objectif est de chercher d’autres interlocuteurs qui vont s’approprier la question de Beni pour qu’ensemble avec les enfants de Beni et Ituri nous puissions conjuguer des efforts pour éradiquer ce massacre, » a-t-il dit.

À en croire Yotama, ce rapport est le fruit des différentes enquêtes qui ont pris près de 14 ans de recherches, soit de 2008 à 2021.

Dans son rapport, le député Tembos Yotama indique que l’année 2014 et 2021 ont été les plus meurtrières de l’histoire, où l’on signale 187 attaques dans 95 agglomérations, qui ont coûté la vie à plus 795 personnes pour 2014. Pour 2021, il y a 346 attaques enregistrées dans 160 agglomérations, des attaques qui ont coûté la vie à plus de 1.746 victimes.

« Plusieurs agglomérations ont été attaquées, on cité plus de 2.000. Mais voici les tops des agglomérations qui ont été touchées : Mayimoya (180 victimes), Eringeti (170 victimes), Matiba (141), Kainama (104) etc. Et donc la situation et tellement chaotique sur le point que ça doit attirer l’attention de toute la nation » a-t-il martelé.

Tout en condamnant ces atrocités, ce dernier souhaite voir justice être rendu sur la question de Beni et Ituri, afin que les présumés auteurs de ces massacres puissent être jugés.

Freddy Ruvunangiza, à Goma

Etiquettes:

3 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.