RDC : près de 10 morts dans des nouvelles violences attribuées aux ADF à Irumu et Beni

putréfaction - violences -
en territoire de Beni au Nord-Kivu

Près de dix morts, des maisons et un véhicule incendié, c’est le bilan encore provisoire des nouvelles violences attribuées aux combattants d’Allied Democratic Forces ADF, dans le territoire d’Irumu (Ituri) et Beni (Nord-Kivu) en 24 heures.

La dernière attaque est celle qui a fait au moins cinq (5) morts, et des maisons incendiées la soirée du mardi 19 octobre 2021, à Luna- Kabriki, dans le groupement Bandavilemba, chefferie de Walese-Vonkutu, dans le territoire d’Irumu (Ituri).

Lire aussi: Ituri: 3 personnes enlevées la veille retrouvées mortes près de Ndalya (Irumu)

D’après les informations parvenues à LaprunelleRDC.Info, cette nouvelle attaque a créé une psychose dans les chefs des habitants.

Des témoins indiquent que la fouille se poursuit en profondeur pour retrouver d’autres éventuels corps des civils tués.

Entre-temps, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont neutralisé trois (3) rebelles ADF l’avant-midi du Mardi 19 Octobre 2021 à Kilya, localité située dans le groupement Malambo en Secteur Ruwenzori, territoire de Beni (Nord-Kivu). C’était lors d’une nouvelle attaque de ces combattants ADF dans ce village.

L’information est confirmée par le Porte-parole l’armée, le capitaine Antony Mwalushayi, qui indique que les forces armées congolaises sont arrivées en temps réel pour limiter les dégâts et récupérer une arme en feu lors de l’attaque des rebelles ADF. 

Et la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) du Secteur Ruwenzori qui confirme aussi l’attaque, informe que ces rebelles ADF ont tué une femme civile de troisième âge et incendié trois (3) maisons et un véhicule de la société Brasimba, avant d’emporter certains biens de la population civile.

Lire aussi: Ituri : les FARDC annoncent avoir neutralisé 80 rebelles et capturé 62 ADF

Tout en remerciant les forces armées pour l’intervention, Meleki Mulala coordinateur de cette structure citoyenne appelle la population à garder la vigilance et à collaborer avec les services de sécurité en dénonçant tout cas suspect afin de stopper ces violences meurtrières.

Roger Kambale, depuis Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.