RDC: PPI rapporte 16 cas de violation des droits des DDH et des journalistes en juillet 2021

Basoko-Patient Ligodi-KFM-silence radio - PPI-OLPA-Libre Grands Lacs-assassinat-Tshisekedi-RSF-Nanou Kazaku-BCNUDH-Mongala-JED-CSAC-Beni-UNPC -journaliste. RSF-JED -liberté de la presse. Police-information Aimé Paluku- Rights Watch ANR- Nord-Kivu- journaliste Kasaï Oriental - Gouverneur - Violences - Mongala - médias - Matadi Sankuru- JED -RSF - Buzi - Bulenga - journalistes agressés - nord-kivu

L‘ONGDH Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) dit avoir documenté 16 cas de violation et abus des droits des défenseurs des droits humains, journalistes et médias, au cours du mois de juillet 2021 en RDC.

Dans un rapport mensuel, PPI indique que ces violations et abus ont été accompagnés par 3 cas d’assassinat des défenseurs des droits humains, en territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Parmi les victimes de ces abus, l’organisation cite un journaliste et correspondant du média en ligne Libre Grands Lacs; un autre de Top Congo Fm et un correspondant de RFI Swahili, agressé à Beni au Nord-Kivu pendant qu’il couvrait une manifestation.

PPI note qu’au Sud-Kivu, un journaliste de la Radio Communautaire de Luvungi a été arrêté par un député provincial à Itara dans la Plaine de la Ruzizi; et un autre journaliste de la Radio Kalembelembe dont le domicile a été attaqué dans la ville de Baraka. A cela s’ajoute l’attaque d’une radio à Kalehe, toujours au Sud-Kivu.

« Quatre autres acteurs de la Société Civile ont subi des intimidations au Sud-Kivu dont une femme. Ils sont contraints de vivre en clandestinité, craignant pour leur vie après les dénonciations faites, » renseigne PPI.

Lire aussi RDC : les groupes armés ont été responsables de 57% des violations de droits de l’homme de Janvier à Juin 2021 (BCNUDH)

Au cours du même mois, PPI dit avoir enregistré l’arrestation et la détention en prison de 4 militants prodémocratie, dont trois à Kabinda en province de Lomami, et un dans la ville de Goma au Nord-Kivu.

En province du Sud-Kivu, dans le territoire insulaire d’Idjwi, il a été noté des menaces policières proférées contre les activistes; qui prennent le courage de dénoncer les violations orchestrées par certains éléments de la Police Nationale Congolaise sur cette île.

« 16 cas enregistrés au cours du mois de juillet contre 13 cas au mois de juin 2021; le combat de PPI demeure celui d’atteindre un jour zéro cas de violations et abus des droits de l’homme; à l’égard des défenseurs de la démocratie en RD Congo, » soutien le rapport.

PPI explique que la publication de son rapport vise à servir d’un miroir des cas des violations et abus; afin qu’ils soient connus de tous et que «tôt ou tard», les auteurs soient interpelés et punis conformément à la loi.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.