RDC: Patient Bashombe persiste et signe, la prochaine CENI devrait être composée uniquement des acteurs sociaux

RDC: Patient Bashombe persiste et signe, la prochaine CENI devrait être composée uniquement des acteurs sociaux
Ph. Tiers
708 Views

La prochaine équipe de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) devra être composée uniquement des membres issus de la Société Civile pour éviter des conflits post-électoraux.

C’est la proposition du Cadre de Concertation Nationale de la Société Civile à travers son président Patient Bashombe qui était devant la presse ce dimanche 15 mars à Kinshasa.

Une demande faite au Chef de l’Etat qui a dernièrement évoqué avec l’ancien président des reformes sur la CENI et la loi électorale.

«La CENI devrait être animée totalement par des acteurs de la Société Civile. Cela est dû au constat qu’après les élections présidentielles, il y a souvent des contestations dues au fait que la grande partie des animateurs de la CENI vient des politiques, de l’opposition ou de la majorité. Nous ne voulons plus ce recul démocratique ou ces contestations post-électorales et nous voulons que cette fois-ci, il y ait plus de neutralité, plus de crédibilité en ce qui concerne les résultats qui seront proclamés par les animateurs de la future CENI », dit-il dans des propos relayés par radio Okapi.

Patient Bashombe appelle par ailleurs à tenir compte de l’expertise dans la nomination des mandataires publics.

«Nous croyons que les entreprises de l’Etat ne sont l’apanage des politiques. C’est l’apanage d’expertises et des gens qui peuvent travailler avec toute l’expérience qu’ils ont pour que ces entreprises puissent promouvoir le développement de ce pays » insiste la Président du Cadre de Concertation National de la Société Civile.

Il faut dire que le Congo s’apprête à revoir certaines dispositions de la loi électorale et à mettre en place une nouvelle équipe de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Une équipe qui arrivera après la fin des mandats des animateurs ayant organisé les élections de décembre 2018.

La Société Civile avait toujours reproché à l’ancienne équipe d’être prise en otage par des partis politiques. Ce qui, selon les acteurs sociaux, n’avaient pas favorisé son indépendance et sa crédibilité.

Jean-Luc M.

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )