RDC: «l’entérinement des membres de la CENI présage les germes de conflits et menace la cohésion» (DYCOD)

Félix Tshisekedi
Félix Tshisekedi

La Dynamique Communautaire pour la Cohésion Sociale et le Développement (DYCOD/Kinshasa), demande au chef de l’État de ne pas investir les nouveaux membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), entérinés récemment par l’Assemblée Nationale.

Dans une déclaration rendue publique, cette structure indique que cet entérinement «présage les germes de conflits» dans le processus électoral, et «menace» la cohésion et l’unité nationale.

«L’Assemblée Nationale a entériné la liste non consensuelle envoyée par les 6 confessions religieuses lors de la plénière du 16 octobre 2021, dans un climat tendu et troubles au sein de l’hémicycle. Certains députés en sont venus aux bagarres au point de troubler la quiétude ainsi que la sérénité de la plénière. A la suite de cet entérinement, plusieurs déclarations des organisations de la Société civile, de l’opposition et même certains partis politiques membres de l’Union sacrée ont été faites pour contester ce passage en force,» dit cette déclaration signée par le Coordonnateur provincial de la DYCOD/Kinshasa, Emmanuel Mpimpa Kitoko.

La DYCOD, préoccupée par la «construction de la cohésion nationale», recommande au Président de la République de ne pas entériner les deux noms déjà contestés, des délégués des confessions religieuses.

Ceci, aux «irrégularités décriées, la corruption dénoncée et le manque de consensus entre les 8 confessions».

Abiud Olinde

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.