RDC : «le mariage entre Lamuka et FCC n’est pas impossible» (Ferdinand Kambere)

Ferdinand Kambere
Ferdinand Kambere

S‘il y avait encore des doutes qui planaient autour de la question d’une quelconque coalition entre les plateformes politiques Lamuka que dirige Martin Fayulu et Adolphe Muzito, ainsi que le Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila, Ferdinand Kambere vient de balayer d’un revers toutes confusions.

Dans une interview exclusive accordée ce jeudi 16 septembre à Laprunellerdc.info, le Secrétaire Permanent Adjoint du PPRD indique que ce mariage n’est pas impossible.

 »Le mariage entre les plateformes de l’opposition, tant qu’on tient sur les mêmes objectifs pour avoir les élections libres, transparentes et démocratiques, que les gens ne croient pas que ce mariage est impossible, un jour ça peut être possible. Lorsque la fois passée ils sont partis à Genève pour avoir un candidat unique, c’était cela, », a dit Ferdinand Kambere.

A lui de préciser que « l’opposition peut toujours se réunir et même avec une grande partie de la Société Civile pour barrer la route à toute tentative pour s’accaparer de la CENI ».

Ce haut cadre du PPRD et proche de l’ancien président Joseph Kabila, laisse entendre que leur combat est que la composition de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) soit consensuelle.

 »Nous ne sommes même pas encore au niveau de la candidature, mais nous nous battons pour qu’il y ait une CENI consensuelle et que le processus électoral soit transparent, inclusif et démocratique. Nous nous battons pour le pays et pas pour les intérêts individuels », poursuit-il.

Lire aussi Kinshasa : la Police réprime la marche de Lamuka, Fayulu et Muzito escortés par la Police

Il sied de noter que depuis le divorce entre la coalition FCC-CACH, la RDC connaît déjà deux grandes plateformes dans l’opposition, à savoir Lamuka et le FCC.

Veneranda R.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.