RDC : le CLC, Ensemble, ECIDE, Nouvel Elan et le FCC accusent Tshisekedi de «refuser l’indépendance de la CENI»

clpg- CENI RAM - tournons la page
Félix Tshisekedi

L’entérinement par l’Assemblée nationale et l’investiture par le Chef de l’Etat de la nouvelle équipe de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) n’a pas encore cessé de défaire la chronique en RDC. Une dizaine de forces sociales et politiques ont une nouvelle fois joint leurs voix à celles qui, depuis l’entérinement, avaient mis en cause la crédibilité de Denis Kadima et toute son équipe, pour manque de consensus.

Ces forces sociales et politiques estiment que la nomination de Denis Kadima est une manœuvre tentant à « politiser » la commission électorale indépendante CENI, mettre en mal son indépendance, et « empêcher » par la même occasion, la tenue des élections dans le délai constitutionnel.

Dans une déclaration conjointe signée à Kinshasa ce dimanche 24 octobre 2021, et dont une copie est parvenue à LaPrunelleRDC.info, les signataires considèrent que le processus des reformes de la CENI et du remplacement de ses membres, a été entaché de « corruption, de violation des lois, d’absence des consensus et de manipulation par le pouvoir actuel ».

Lire aussi CENI-RDC: le nouveau bureau investi prête serment ce mardi

Tout en rejetant en bloc cette désignation, ces forces vive décident faire un bloc en vue d’obtenir « par tous les moyens légaux » l’adoption consensuelle d’une loi organique de la CENI, et une loi électorale pour l’organisation des élections crédibles, libre, transparente, inclusives et apaisées en 2023.

«Réaffirmons que le blocage et la crise actuels sont le fait du pouvoir en place qui refuse l’indépendance de la CENI, et veut prendre toute une nation en otage. Affirmons que le consensus constitue la seule et unique voie pour restaurer la confiance entre les acteurs et éviter l’implosion,» dit cette déclaration signée par une dizaine de forces politiques et sociales, notamment le Comité Laïc de Coordination (CLC), le Ministère des Laïcs Protestants (MILAPRO), le Front Commun pour le Congo (FCC), Ensemble pour la République, ECIDE de Martin Fayulu, et Nouvel Elan d’Adolphe Muzito.

Lire aussi CENI : Tshisekedi investit Kadima et son équipe

Dans cette même déclaration, les signataires informent l’opinion internationale qu’à partir de ce même 24 octobre, des actions citoyennes de grande envergure seront organisées sur toute l’étendue du pays, pour exiger l’indépendance de la CENI, sa dépolitisation, mais aussi sa « non instrumentalisation ».

Héritier Bashige M.

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.