RDC : Le CCNSC dénonce l’arrestation « arbitraire » du Président de la Société Civile du territoire de Poko (Bas-Uele)

Poko - Buta - Bas-Uele
Vue dans le territoire de Poko.

Le Cadre de Concertation Nationale de la Société Civile en République Démocratique du Congo dénonce l’arrestation qu’elle qualifie d’arbitraire de Honoré Dusa, Président de la Société Civile de Poko, à plus de 370 Kilomètres de Buta dans le Bas-Uele.

Selon Patient Bashombe, Président du Cadre de de Concertation Nationale de la Société Civile en RDC, son collègue a été arrêté depuis le mardi 3 mars 2020 à 4 heures du matin par le Policier Botiti du groupe GMI.

« Torturé et déshabillé, il a été acheminé au poste de la police GMI Buta. Nous exigeons sa libération immédiate et la cessation des menaces et harcèlements contre les acteurs de la société civile dans dans la province du Bas-Uele », exige l’avocat Patient Bashombe.

La situation des Mbororo au cœur de ces menaces

Selon une source de la Société Civile qui s’est confiée à Laprunellerdc.info, la Société Civile a dénoncé les exactions des éleveurs armés Mbororo qui sèment la terreur dans la population de 3 territoires du Bas-Uele. Il s’agit de Poko, Ango et Bondo.

« Ils violent, ils sont armés et ils facilitent l’incursion de rebelles LRA pour kidnapper la population, dévastent les champs de la population. Cette dernière n’accède plus à ses champs, la vie est devenue trop chère et intenable dans cette partie de la Province », explique cet acteur de la Société Civile.

Notre interlocuteur accuse le gouvernement provincial de cibler les acteurs du Cadre de Concertation de la Société Civile pour avoir dénoncé ces attestations et menaces permanentes des éleveurs armés Mbororo dans les territoires de Poko, Ango et Bondo.

Après plus de deux jours sans aucune visite, le Président de la Société Civile a finalement été autorisé de recevoir une visite ce samedi. 

Cet acteur de la Société Civile dit ne pas comprendre le silence des autorités congolaises face à cette situation qui inquiète les habitants de ces régions depuis plusieurs années.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.