RDC: le BCNUDH documente 620 violations et atteintes aux droits de l’homme en août 2020

policier - collègue - Lucha-FARDC -violations. principaux auteurs. BCNUDH Police droits de l'homme
Des éléments de la PNC dispersent une manifestation à Bukavu. Ph. Laprunellerdc.info

Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) en RDC; dit avoir documenté 620 violations et atteintes aux droits de l’homme au cours du mois d’août 2020, dans 6 provinces du pays.

Dans tableau publié ce 30 septembre, le BCNUDH indique que 245, soit 44% de ces violations ont été commis par des agents de l’Etat (FARDC, PNC, ANR); et 375, soit 56%, ont été commis par des groupes armés (Maï-Maï, Nyatura, FDLR, ADF, NDC, FRPI, APLCLS, et autres groupes).

Les provinces concernées sont le Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri, Tanganyika, Kasaï, et Maniema.

Pour les agents, 131 violations ont été commises par des éléments FARDC; 117 par ceux de la PNC, 23 par des agents de l’ANR, et 18 par les autres agents de l’Etat.

En ce qui concerne les groupes armés, 85 ont été commis par des assaillants armés à Djugu, 64 par des éléments Nyatura; 55 par des FDLR; 50 par des Maï-Maï, 41 par des ADF, 26 par des NDC, 19 par des autres groupes armés; 14 par des Twa, 12 par des Raia Mutomboki, 5 par des FRPI, et 4 par des Maï-Maï Mazembe.

Au cours de ce mois, le BCNUDH documente 22 victimes adultes de violences sexuelles liées aux conflits; notamment 8 par des FARDC, 3 par des éléments Maï-Maï, 3 par des éléments Nyatura, 2 par des éléments PNC; et 1 pour chacun des éléments  ANR, FDLR, FRPI, NDC, autres groupes armés et assaillants armés à Djugu.

La province du Nord-Kivu est la plus affectée par des violations dues aux groupes armés; alors que celle du Kasaï est la plus affect par les violations commises par des agents de l’Etat.

Museza Cikuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.