RDC: l’ANU saisit le Secrétaire Général de l’ONU pour la création d’un Tribunal international pour le Congo

Nations
Des membres de l'ANU RDC lors de la marche de soutien au rapport Mapping à Bukavu

L‘Association pour les Nations Unies (ANU) en RDC a saisit le Secrétaire Général de l’ONU; pour lui demander de soutenir les démarches visant à instituer un Tribunal pénal International pour le Congo.

Dans une correspondance adressée à Antonio Guterres, cette organisation rappelle que l’Union européenne a dernièrement adhéré à la démarche du Dr Mukwege; pour la mise en œuvre effective des recommandations du rapport Mapping de l’ONU.

L’ANU RDC indique que des crimes continuent à être perpétrés en RDC; notamment suite à l’impunité dont jouissent leurs auteurs de ceux des années passées; mais aussi le manque des véritables mécanismes de justice transitionnelle.

« Le geste que vient de poser l’Union européenne est un premier pas dans l’établissement d’une justice qui tarde trop à être instaurée. Par conséquent, l’ANU RDC vous exhorte à adhérer à cette démarche, et de soutenir la demande du Dr Mukwege qui est aussi la nôtre; pour que le tribunal international pour le Congo soit institué dans les plus brefs délais: pur juger les responsables des crimes. » dit ce document signé par Cissa Wa Numbe Gaston, Secrétaire Général de l’ANU RDC;

Soutien au Dr Mukwege

L’ANU RDC est un mouvement du peuple pour les Nations Unies; qui a pour mission de soutenir et promouvoir les idéaux de principes de la charte des Nations Unies; notamment la paix, la sécurité et les droits de l’homme.

Le mois dernier, elle avait dit soutenir le Dr Denis Mukwege; dans son combat pour l’installation d’un Tribunal international pour la RDC; en vue de juger les crimes et violations des droits humains «qui s’apparentent au génocide»; qui sont répertoriés dans le rapport Mapping des Nations Unies.

Dans une correspondance lui adressée, cette organisation témoigné sa détermination à accompagner Mukwege pour le rétablissement d’une justice et une paix durable en RDC.

L’organisation qui avait déploré les menaces de mort dont a été victime le Dr Mukwege les mois derniers; estime que son combat est noble et juste, et devrait être accompagné par tous les congolais épris de justice.  

Ainsi, elle disait ne pas comprendre le silence qui règne au tour des massacres congolais; contrairement à ce qui s’est passé dans d’autres pays qui sont sortis des conflits.

Lire aussi Bukavu: comme Denis Mukwege, des milliers d’habitants réclament la création d’un Tribunal Pénal International pour le Congo

Le rapport du projet Mapping documente plus de 617 incidents commis en RDC de 1993 en 2003, dont certains, selon les experts de l’ONU; pourraient être qualifiés de crimes de guerre ou de génocide, s’ils étaient portés devant un tribunal compétent.

10 ans après la publication de ce rapport; plusieurs organisations et personnalités demandent aujourd’hui la mise en œuvre de ses recommandations; à travers des mécanismes clairs de justice transitionnelle.

Museza Cikuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.