RDC : la décision de Moïse Katumbi sur son probable retrait de l’Union Sacrée attendue cette semaine

katumbi-CENI-Ensemble-élections
Moise Katumbi

Moïse Katumbi, président du parti politique Ensemble pour la République, a clôturé ce dimanche 31 octobre la première série des consultations qu’il a entamées au courant du week-end dans la capitale congolaise.

Son cabinet qui l’annonce rassure que ces consultations, vont se poursuivre à Lubumbashi, avant que celui-ci ne se prononce sur son départ ou non de l’Union sacrée.

Olivier Kamitatu, Directeur de cabinet et Porte-parole de Moïse Katumbi, renseigne que pendant les consultations, le président d’Ensemble a notamment rencontré ses alliés politiques ainsi que les élus des groupes parlementaires de sa plateforme, et des acteurs de la société civile.

Dans un communiqué, le Directeur de cabinet de Katumbi note qu’il a également eu à rencontrer des partenaires extérieurs.

« Tout au long du week-end, le président Moïse Katumbi a eu une première série des consultations avec ses alliés politiques ainsi que les élus des groupes parlementaires de sa plateforme et des acteurs de la société civile. Au cours de son séjour dans la capitale, il a également rencontré plusieurs partenaires extérieurs. En début de semaine, le président Katumbi poursuivra ses contacts à Lubumbashi avant de clôturer ses consultations et donner le point de vue de sa famille politique  » écrit Olivier Kamitatu.

Il faut dire que Moïse Katumbi est arrivé dans la soirée du vendredi 29 octobre à Kinshasa. Il a consulté depuis samedi 30 octobre, plusieurs personnalités notamment l’ambassadeur américain Mike Hammer, de l’Union européenne Jean Marc Chataigner, ou encore des députés nationaux et sénateurs de sa famille politique.

Son parti, Ensemble pour la République, avait déjà menacé de se retirer de l’union sacrée de la nation, si les nouveaux animateurs de la CENI -désignés sans consensus des différentes parties prenantes- sont entérinés par l’Assemblée Nationale.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.