RDC: Jeannine Mabunda refuse d’annuler l’entérinement de Ronsard Malonda

déchue-entérinement Jeanine Mabunda auteurs
Jeanine Mabunda

La Présidente de l’Assemblée Nationale insiste toujours sur le fait que son institution n’est pas responsable de la désignation de Ronsard Malonda, à la tête de ma Commission électorale CENI.

Selon Jeannine Mabunda, le rôle de la chambre basse du parlement ne se limite qu’à l’entérinement; de cette personnalité qui selon elle, a été désignée par six confessions religieuses, des 8 que compte la plateforme. 

« Comme nous le demande strictement la loi qui limite à l’entérinement le rôle de notre institution; la décision a été transmise aux autorités compétentes pour dispositions. » a-t-elle dit lors de la clôture de la session de mars, mercredi dernier.

L’entérinement de Ronsard Malonda a été à la base de plusieurs manifestations –sanglantes– à travers le pays. Des manifestants de l’UDPS au pouvoir, de LAMUKA (opposition) et de la Société Civile (CLC et mouvements citoyens); qui revendiquaient l’annulation de cette désignation « irrégulière », et/ou demandaient au chef de l’Etat de ne pas cautionner sa désignation.

Contrairement à ces revendications, Jeannine Mabunda appelle plutôt les confessions à s’apprêter à désigner les autres animateurs. Selon elle, c’est pour éviter un glissement électoral, puisque non institution ne voudrait pas être accusé d’avoir été à l’origine de tout retard électoral.

« Votre Bureau lance un appel aux autres composantes reprises au terme de la loi organique de la CENI de s’apprêter à désigner leurs animateurs afin de répondre à l’impératif légal de doter cette institution d’appui à la démocratie d’un nouveau leadership pour relancer le processus électoral en vue d’éviter un glissement électoral superflu. Il s’agit d’une responsabilité historique de respecter les cycles électoraux constitutionnellement établis. L’Assemblée nationale ne voudrait pas être accusée d’avoir été à l’origine de tout retard électoral. » a-t-elle dit.

Signalons que les églises catholique, kimbanguiste et protestante, continuent jusqu’ici à affirmer qu’ils ne reconnaissent pas Ronsard Malonda, et n’ont jamais consenti à sa désignation. C’est Félix Tshisekedi qui détient en tout cas le dernier mot; même s’il avait appelé les différentes composantes « à aplanir les vues« , avant tout avancement dans ce processus.

Museza Cikuru

Etiquettes:

1 commentaire

  1. Contrairement à ces revendications, Jeannine Mabunda appelle plutôt les confessions à s’apprêter à désigner les autres animateurs
    Votre phrase ci-haut contraidi le phrase ci-dessous
    Votre Bureau lance un appel aux autres composantes reprises au terme de la loi organique de la CENI de s’apprêter à désigner leurs animateurs afin de répondre à l’impératif légal de doter cette institution d’appui à la démocratie d’un nouveau leadership pour relancer le processus électoral en vue d’éviter un glissement électoral superflu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.