RDC: Félix Tshisekedi annonce la désignation d’un responsable de suivi du bon déroulement du processus électoral

clpg- CENI RAM - tournons la page
Félix Tshisekedi

Le Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi Tshilombo s’est adressé à la nation ce vendredi 22 octobre 2021. Dans son discours diffusé en direct à la Radio Télévision nationale congolaise, le chef de l’État congolais a annoncé la désignation d’un responsable de suivi du bon déroulement du processus électoral.

Dans cette allocution de moins de 10 minutes, le chef de l’État félicite également le speaker de l’Assemblée Nationale Christophe Mboso N’kodia, pour avoir donné un temps suffisant aux confessions religieuses pour trouver un consensus.

Félix Tshisekedi a décidé de signer l’ordonnance portant désignation des membres du bureau de la commission électorale nationale indépendante (CENI). Le président de la République appelle la communauté internationale à l’accompagnement du processus électoral en RDC.

«Aujourd’hui je me réjouis donc que le processus de désignation des membres en 2021 se soit déroulé de manière régulière, car en ce qui concerne notamment la désignation des membres du Bureau de la CENI, car malgré le manque de consensus, une majorité claire s’est dégagée au profit d’un candidat, et ce conformément aux prescrits de la charte des confessions religieuses. De plus, non seulement l’entérinement des membres du Bureau de la CENI a été régulièrement inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, mais aussi 12 PV sur les 15 attendus ont bien été reçus, examinés et entérinés par l’Assemblée Nationale. Ceci permettant ainsi au Bureau d’atteindre le quorum requis, de pouvoir siéger valablement. Ce qui n’était pas le cas en 2020,» a-t-il dit.

Lire aussi CENI : Tshisekedi investit Kadima et son équipe

La confirmation de Denis Kadima à la tête de l’organe d’appui à la démocratie par le chef de l’État congolais arrive au moment où les prélats catholiques, l’église protestante, ainsi que plusieurs forces politiques de l’Opposition et au sein même de l’Union sacrée, avaient déjà qualifié l’entérinement des membres du bureau de la CENI comme un «forcing» dans le cadre du processus électoral en cours, qui ne bénéficie d’aucun consensus.

Magloire Tsongo, à Goma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.