RDC: Denis Mukwege trouve inacceptable l’assassinat et viol des élèves pendant les examens

nobel-SOS-commémoration-Mukwege Ituri
Denis Mukwege présente le prix Nobel de la paix 2018 au collège Alfajiri à Bukavu

L’assassinat de deux élèves à Masisi et le viol d’une autre à Isiro ne cesse de provoquer des réactions d’indignation au sein de la population congolaise.

La dernière en date est celle du Docteur Denis Mukwege. Dans un tweet, le prix Nobel 2018 trouve qu’il est inacceptable que des élèves soient tués lors d’un TENAFEP; et qu’une autre soit violée à Isiro lors de l’épreuve préliminaire de l’examen d’Etat.

« Si les enfants ne sont pas protégés dans une société, celle-ci est appelée à disparaître », écrit-il.

Pour rappel, deux élèves ont été tués et d’autres blessés à Massi lors du Test national de fin d’étude primaire (TENAFEP), le jeudi 27 août 2020.

C’était lors des affrontements qui opposaient les forcés armées de la RDC (FARDC) à une milice qui imposait sa loi dans la contrée. Un incident condamné par Félix Tshisekedi qui avait dit renouveler son engagement; à mettre fin à l’insécurité dans cette partie de la République.

Une semaine après, c’est une fille qui est violée à Isiro par des inconnus; pendant qu’elle préparée l’épreuve préliminaire de l’examen d’Etat.

« Leur sang crie justice », fait savoir Denis Mukwege.

Thomas Uzima

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.