RDC: à son tour, l’UNC exige le retrait « pur et simple » de la taxe RAM

mobilisation - plénière - RAM - députés - nationaux - fcc - ram

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC) exige à son tour le retrait « pur et simple » de la taxe sur le Registre des Appareils Mobiles (RAM) jugée « illégale », et le remboursement intégral de l’argent déjà prélevé auprès des utilisateurs.

Dans le compte rendu de la réunion du Secrétariat Général de ce parti cher à Vital Kamerhe, tenue ce vendredi 1er octobre 2021, l’UNC dit avoir suivi avec attention soutenue le débat à l’Assemblée Nationale, inhérent à la question autour de la taxe RAM, perçue depuis plusieurs mois sur des appareils mobiles.

«Le Secrétariat politique national ayant suivi avec attention soutenue le débat à l’Assemblée Nationale inhérent à la question initiée par le député UNC Claude Misare, élu d’Uvira dans le Sud-Kivu et bien avant un autre Député de l’UNC Juvénal Munubo, élu de Walikale dans le Nord-Kivu autour de la question liée à la taxe RAM, perçue sur le téléphone portable, le Secrétariat Politique National joint sa voix à celle des députés nationaux dans leur ensemble pour exiger le retrait pur et simple de cette taxe illégale ,et le remboursement intégral de l’argent déjà prélevé,» déclare ce parti.

Mercredi dernier, le ministre des Postes et Télécommunications Kibasa Maliba était devant les députés à l’Assemblée nationale, à la suite d’une question orale lui adressé sur cette taxe. Ses explications n’ont pas convaincu les députés, qui ont exigé la suppression de cette taxe jugée illégale et sans fondement juridique pour certains, et d’une escroquerie pour les autres.

Lire aussi RDC : RAM, cette taxe qui met tous les camps politiques d’accord pour sa suppression 

48 heures avaient été accordées au Ministre pour revenir avec des réponses claires aux préoccupations des députés. Mais ce dernier a sollicité et obtenu le report jusqu’à lundi prochain.

Abiud Olinde

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.