«Que le FCC arrête de gesticuler autour de la mort du Général Delphin Kahimbi» (Jean-Marc Kabund)

Kahimbi D
Le Général Delphin Kahimbi. Ph. Tiers

«Nous demandons à nos partenaires (du FCC) d’arrêter de gesticuler autour de la mort de ce vaillant combattant, le Général Delphin Kahimbi» a déclaré le président intérimaire de l’UDPS, dans une intervention sur TOP CONGO FM.

Il a ainsi réagi, après des réactions des membres du FCC, suite à la mort de ce chef d’état-major adjoint des FARDC en charge du renseignement militaire, le 28 février dernier.

Jean-Marc Kabund demande à ses partenaires de ne pas mettre la poudre au feu, en mettant sur la place publique à quel point « le régime passé avait politisé l’Armée » et veulent montrer à l’opinion « qu’ils continuent à avoir une mainmise sur l’Armée. »

Selon lui, il apparaît de manière «ostensible» que le FCC continue à exercer une certaine influence sur des hauts gradés de l’Armée, violant le principe «sacro-saint» de la Constitution qui impose l’apolitisme à l’Armée.

« Je considère cette posture anti-républicaine, des gesticulations provocatrices, comme absurdes et ridicules. Je suis intrigué par cette arrogance de vouloir faire croire à l’opinion qu’ils détiennent une influence sur l’Armée et les services de sécurité. Je dénonce cette façon de faire les choses. C’est anti-constitutionnel. C’est scandaleux de donner une image où l’Armée est à la solde d’un groupe d’individus« . a dit Jean-Marc Kabund.

Tout en estimant que les enquêtes entamées pourront élucider, dans les jours à venir, les circonstances de la mort du Général Kahimbi, Jean-Marc Kabund exhorte les partis politiques à «ne plus mettre leurs mains dans le fonctionnement de l’Armée.»

Mort mystérieuse (FCC)

Du coté FCC, des cadres se sont dernièrement montrés très critiques, face à cette mort qu’ils considèrent comme mystérieuse.

«Qu’à cela ne tienne, il y a énormément d’interrogations», a indiqué Félix kabange Numbi, qui dit avoir appris que le Général Delphin Kahimbi était désarmé à 22 heures, par les soldats qui sont venus de la maison civile, alors que quand un Général est suspendu, «cela ne signifie pas qu’il est relevé de ses fonctions.»

24 heures après sa suspension de ses fonctions, le Général Delphin Kahimbi a été retrouvé mort vendredi matin, dans sa résidence à Kinshasa. Le Haut-commandement militaire a annoncé qu’une «enquête est diligentée, pour élucider les circonstances» de son décès.

Museza Cikuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.