Propositions des lois Minaku-Sakata: Félix Tshisekedi n’a pas caché son désaccord 

Gouvernement-CNSAC-Mubake-Sangara-juges-décision- Investissement - dépréciation des francs congolais- fin état communauté- ethnique - lumière anti Ceni mandataires Tshisekedi - République de Kinshasa-à- Goma- Président -à- la- nation - consultations -nationales
Félix Tshisekedi en Conseil des Ministres. Ph. Présidence RDC

Alors que le climat politique est tendu suite notamment aux propositions des lois des deux députés Minaku et Sakata, membres du PPRD sur la réforme de la justice, Félix Tshisekedi n’a pas hésité de montrer son opposition à ces propositions des députés membres du FCC, un regroupement avec lequel il est en coalition.

Il a choisi l’adresse à la nation à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance de la RDC pour le dire.

Comme tous ceux qui s’y opposent, le chef de l’État craint aussi que ces lois viennent mettre fin ou alors réduire l’indépendance du pouvoir judiciaire. 

Il n’est pas question de sacrifier les avancées déjà enregistrées au prix du sacrifice.

«Les avancées enregistrées l’ont été au prix de sacrifices extrêmes. Elles ne peuvent être annihilées par des manœuvres d’arrière-garde qui s’observent chez certains de vouloir légiférer pour déposséder le Conseil Supérieur de la Magistrature du pouvoir judiciaire qu’il détient pourtant par la Constitution. », a-t-il dit.

Lire aussi: Propositions des lois de Minaku: la ligue des jeunes PPRD/Sud-Kivu soutient la tenue des débats au Parlement et non dans la rue

Rappelant que c’est la justice qui élève une nation, Felix Tshisekedi renseigne que la justice est pour un Etat de droit « ce que le sang est pour le corps humain ». 

Pour lui, les réformes dans ce secteur doivent être dictées, non pas par le souci de s’assurer une protection d’une personne ou d’un groupe de personnes, mais plutôt par le souci d’apporter plus d’efficacité et d’efficience au fonctionnement de la justice.

Il faut dire que les propositions des lois de Minaku et Sakata sont au cœur d’une grande controverse en République Démocratique du Congo. Beaucoup dénoncent une volonté de la part des alliés de Tshisekedi de taire le débat démocratique et étouffer le travail des parlementaires. 

Gracieuse Wany S.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.