Procès Kamerhe: Canal Futur Télévision demande l’autorisation pour la couverture médiatique de toutes les audiences

kabazane - direction - politique - nationale -de solidarité-Kamerhe UNC
Vital Kamerhe, Président national de l'UNC et ancien Directeur de Cabinet de Tshisekedi

Le groupe Médias Futurs, Canal futur télévision demande au Président du Tribunal de grande d’instance de Kinshasa Gombe, de leur autoriser la couverture médiatique des audiences publiques sur l’affaire Vital Kamerhe, inscrit sous RP 26931.

« Par la présente, nous venons auprès de votre haute autorité demander l’autorisation de couvrir, en direct sur notre chaine de télévision toutes les audiences dans l’affaire en concerne, opposant le ministère public et partie civile, à messieurs Samih Jammal, Vital Kamerhe, et Muhima Ndoole dont le procès va s’ouvrir le 11 mai prochain. »  a-t-il demandé

Njangu Karazo Kora, Directeur Général de Canal futur télévision, pense que sa demande est un alternatif pour garantir le caractère public de ce procès en ce temps de la pandémie mais aussi en voyant l’intérêt que suscite ce dossier dans l’opinion, tant nationale qu’internationale.

« Au regard de l’intérêt que suscite ladite cause au sein de l’opinion, il sera difficile pour le tribunal de satisfaire la volonté de ceux qui voudront y participer dans le contexte actuel de l’état d’urgence qui limite tout rassemblement« , a-t-il expliqué.

Le Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe est en prison, depuis le 10 avril denier. Après des enquêtes du parquet près la cour de Kinshasa Matete, qui l’a aussi gardé en prison, une citation à prévenue a été déposée à Vital Kamerhe, la semaine dernière.

Lui et ses deux co-accusés dont l’homme d’affaires Jammal Samih et e chargé de la logistique de la présidence Muhima Ndoole sont accusés d’avoir détourné une somme de plus de 50 millions de dollars américains, destinés à la construction des maisons préfabriquées dans 7 provinces.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.