PPI sur les propos de Kagame: «il n’y a pas plus grande méchanceté que de soutenir qu’il n’y a jamais eu de crimes à l’Est de la RDC»

Kagame-mapping - mukwege - groupe - experts. Paul Kagame Rwanda- dictatures - sanguinaires
Paul Kagame, Président du Rwanda

Quelques heures seulement après l’intervention du Président Rwandais Paul Kagame sur RFI et France 24 soutenant qu’il n’y a jamais eu des crimes en RDC, les réactions ne cessent de tomber.

Des personnalités et plusieurs organisations de défense des droits de l’homme n’ont pas tardé à fustiger ces propos du chef de l’État Rwandais. C’est le cas de l’organisation Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) qui qualifie de « graves, de mépris »; ces propos envers les victimes des crimes à l’Est de la RDC.

Selon le PPI, soutenir qu’il n’y a jamais eu crime en RDC est une « méchanceté » de la part de Paul Kagame; d’autant plus que le Rapport Mapping en rapporte plusieurs cas.

«Il n’y a pas de plus grande méchanceté qui hante le cœur et l’esprit du président Paul Kagame; que soutenir qu’il n’y a jamais eu des crimes à l’Est de la RDC; depuis les années 1996, tel que documenté par le rapport mapping,» regrette PPI.

Selon cette organisation, les propos du président du Rwanda sont une menace ouverte envers le Docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018. Et entant qu’organisation de défense des droits de l’homme, elle pense que plus jamais chose pareille ne devrait se répéter envers les milliers des victimes des affres de guerre en RDC; et qui jusque maintenant attendent justice et réparation.

«Pire encore, dire que le rapport mapping est fondé sur les mensonges; dénoncés par le Dr Denis Mukwege pour bénéficier du Prix Nobel de la Paix 2018; c’est extrêmement grave et une façon de cracher sur la mémoire de plus de huit millions des congolais enterrés vivants; d’autres jetés dans des rivières, incendiés dans des maisons, égorgés, des femmes violées et d’autres mutilées ou éventrées,» dénonce-t-elle.

Lire aussi Rapport Mapping: pour Paul Kagame, aucun crime n’a été commis en RDC

PPI pense que les propos de Paul Kagame ne favorisent pas un climat de paix et de coopération entre la RDC et son pays, le Rwanda. L’organisation demande au chef de l’État congolais; de revoir immédiatement les relations entre la RDC et le pays de Paul Kagame; jusqu’à ce que celui-ci retire ses propos « désobligeants » à l’endroit des congolais et du Prix Nobel congolais.

Elle appelle la population congolaise et les organisations de défense des droits de l’homme à une mobilisation tous azimuts; pour dire non à cette « menace frontale »  de Paul Kagame contre le Dr Denis Mukwege.

Au Conseil de Sécurité de l’ONU, PPI recommande de voter la résolution créant un Tribunal Pénal pour le Congo; afin que les auteurs des crimes longtemps décriés soient punis et que les victimes trouvent réparation.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.