Politisation de la CENI : Lamuka va de nouveau marcher le 29 septembre prochain

marche de lamuka politisé
Martin Fayulu et Adolphe Muzito

Après la répression de sa marche du 15 septembre dernier, la coalition Lamuka compte de nouveau marcher dans les différentes villes de la RDC, pour « faire échec » à toute tentative de politisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), à la fraude électorale et au glissement en 2023.

C’est ce qu’annonce par le présidium de Lamuka, à travers le tandem Martin Fayulu et Adolphe Muzito, ce vendredi 17 septembre 2021.

Au cours d’une Conférence de presse sur le bilan de la marche du 15 septembre dernier, qui a été étouffée par la Police, la coalition Lamuka a affirmé que le régime actuel « fait reculer » la RDC en matière de respect des droits de l’homme.

Martin Fayulu et Adolphe Muzito, exigent l’ouverture d’une enquête « neutre », afin de retrouver et sanctionner les responsables de cette répression.

«Le présidium de Lamuka exige une enquête neutre pour déterminer les responsabilités à tous les niveaux, de sorte que les auteurs, co-auteurs et commanditaires répondent de leurs actes devant les tribunaux,» a déclaré Martin Fayulu.

Lire aussi RDC : «le mariage entre Lamuka et FCC n’est pas impossible» (Ferdinand Kambere)

Pour rappel, le 15 septembre dernier, la coalition Lamuka avait organisé une marche pour dénoncer la tentative de politisation de la CENI. L’Hôtel de ville de Kinshasa avait interdit cette marche, et les agents de l’ordre ont été par la suite déployés pour empêcher le déroulement de cette marche.

Martin Fayulu et Adolphe Muzito ont été embarqués de force par la police, qui les a déposé chez eux, et leurs sympathisants dispersés à coups de gaz lacrymogènes, avant même le début de la marche.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.