PICAGL: des associations et coopératives agricoles du Sud-Kivu bénéficient des motos tricycles

motos tricycles
le PICAGL a doté 20 associations de motos tricycles

Des associations et coopératives agricoles du Sud-Kivu viennent de bénéficier des motos tricycles, de la part du Projet Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs (PICAGL), dans le but de faciliter le transport des produits agricoles, des lieux de production vers les différents points de vente et de consommation.

La cérémonie de remise de ces matériels de transport est intervenue ce jeudi 2 décembre 2021 à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, en présence de plusieurs personnalités, inspecteurs de l’agriculture, et acteurs de la Société Civile du Sud-Kivu.

Dans son mot, le Coordonnateur provincial du PICAGL au Sud-Kivu, Jean Damas Bulubulu a expliqué le processus de sélection des associations bénéficiaires de ces engins, depuis le lancement de l’appel à projet jusqu’à la remise.

Celui-ci a rappelé aux bénéficiaires, l’objectif ayant conduit au projet à l’acquisition de ces matériels, notamment accroitre la production agricole et réduire la dépendance agroalimentaire dans la province du Sud-Kivu.

«L’objectif c’est de relancer l’agriculture dans la zone du projet de sorte que nous puissions produire plus pour couvrir le besoin de la province en produits agricoles, afin de diminuer la dépendance agroalimentaire et pour pas exporter l’excédent vers les provinces voisines comme nous le faisons déjà avec le Riz Nyangenyange. Chers heureux bénéficiaires, nous venons de vous remettre aujourd’hui ces tricycles car dans un premier temps vous avez été formés par le fournisseur pour le fonctionnement et l’entretien de ces derniers. Ça signifie que vous allez travailler dans les bonnes conditions. Comme je disais l’objectif est de diminuer la dépendance agroalimentaire vis-à-vis des pays voisins,» a déclaré Jean Damas Bulubulu.

Lire aussi Sud-Kivu/PICAGL: les principaux indicateurs de performance sont au vert, le besoin du rallongement du projet persiste

Par la même occasion, le Coordonnateur du PIAGL a invité les inspecteurs territoriaux de l’agriculture de veiller à la bonne utilisation de ces engins, et éviter que les bénéficiaires ne les utilisent pour d’autres fins.

«Recevoir ces tricycles c’est une étape mais il faut les utiliser dans le domaine agricole. Donc c’est pour transporter des produits agricoles. Le riz qui est déjà en production, les maniocs, les Maïs, les produits d’élevage, de la pèche pour les référer dans les centres de consommation. C’est là que nous allons demander aux inspecteurs de l’agriculture de veiller sur ça, de sorte que ça ne soit pas utiliser pour transporter les briques et les bois. Si non ça sera une grande perte pour le projet,» a insisté Bulubulu.

PICAGL
des motos remises par le PICAGL

Le Ministre provincial de l’agriculture au Sud-Kivu, qui a procédé à la remise de la clé de contact à la première association bénéficiaire, a loué les efforts du PICAGL dans l’accroissement de la production agricole, depuis son implémentation en province. Byachanda Shabidoke a invité les bénéficiaires à utiliser « en bon père de famille » ces motos tricycle.

«Ce que nous voyons franchement ça n’existe pas ailleurs. Le projet PICAGL c’est un projet de votre gouvernement. Ce projet c’est un projet de développement qui vise à améliorer notre rendement. Aujourd’hui les bénéficiaires de ces matériels vont être en mesure de partir du lieu de production jusqu’au lieu de stockage ou d’entreposage voir de commercialisation. Ce qui n’était pas le cas avant. Avec le même projet, nos routes de desserte agricole sont en train d’être aménagées. Donc ce projet mérite notre soutien et nos encouragements parce que c’est pour nous, nos enfants et nos futures générations surtout que c’est un projet de développement qui ne se limite pas seulement aujourd’hui. Nous croyons beaucoup qu’avec cette approche nous allons arriver à inverser la tendance importatrice des produits agricoles en province,» a soutenu le ministre Byachanda.

Satisfaction des bénéficiaires

Bénéficiaire d’un tricycle, Bahogweti Vumiliya, Coordonnatrice de l’association « Buguma » de Luvungi en territoire d’Uvira, n’a pas caché sa satisfaction. Au nom de tous les bénéficiaires, cette dernière a salué l’appui dont ils bénéficient du projet, et a souhaité que le PICAGL aille jusqu’à sa fin, lorsque les résultats lui assignés soient atteints.

«Nous disons sincèrement merci à ce projet. Au moment où nous avons débuté le travail, nous avons éprouvé des difficultés dans le transport de nos produits agricoles. A partir de ces engins nous espérons que nos cultures qui n’avaient pas de valeur par manque des moyens pour les évacuer de nos champs vont désormais  arriver dans des marchés pour vente un bon prix. Nous voulons voir ce projet c      continuer jusqu’à ce que toutes les clauses soient matérialisées. Nous remercions beaucoup notre gouvernement congolais car nos amis des pays voisins devenus riches à cause l’agriculture et à l’allure où vont les choses nous espérons que nous aussi  comme agriculteurs congolais allons bénéficier des fruits de nos champs,» indique la Coordonnatrice de l’association Buguma de Luvungi.

Notons qu’avant la remise de ces motos tricycles, les bénéficiaires ont été premièrement formés par le PICAGL sur la conduite et leur mode gestion, à travers le fournisseur. Le projet a supporté pour chaque tricycle une assurance annuelle et une plaque d’immatriculation.

Chaque moto tricycle est également équipée d’un lot de pièces de rechange avec jeu d’outils pour entretien, ainsi que des accessoires dont des pneus, amortisseurs, bande frein, levier de vitesse, casque, crique, clé de roue, pompe, garde boue, ventilateur et une jaquette imperméable.

Pour ce premier lot, 20 motos ont été donnés à différentes associations et coopératives agricoles du Sud-Kivu. La deuxième phase devrait voir une vingtaine d’autres motos tricycles être remises.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.