Omicron: le nouveau variant covid-19 qui se repend sur la planète

omicron - covid-19 - Sud-kivu - Nouveaux - cas - rdc. RDC-covid-19 - nouveaux - cas . coronavirus -cas confirmés. COVID-19 -Diabète. OMS -coronavirus. 5 nouveaux cas confirmés - Coronavirus

Omicron est le nouveau variant du coronavirus qui continue à se rependre sur la planète depuis plusieurs jours maintenant.

Découvert la première fois en Afrique du sud, en début de ce mois de novembre; ce nouveau variant n’est jusque là pas très bien compris.

Certains disent qu’il est très dangereux que tous les précédents variants, d’autres par contre disent que les patients déjà soignés de ce variant; ne présentent que des symptômes bénins. Il est donc moins virulent que le variant Delta.

Déjà le vendredi 26 novembre dernier, ce variant a été jugé très « préoccupant  » par l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Allant à l’encontre du récit alarmiste diffusé dans la presse occidentale au grand public; le docteur Schoub a lui, déclaré que le grand nombre de mutations trouvées dans le variant  omicron; semble même déstabiliser le virus, ce qui pourrait le rendre moins « en forme » que la souche delta dominante

Ce conseiller Covid-19 du gouvernement sud-africain a déclaré que les symptômes liés à la variante du coronavirus omicron étaient jusqu’à présent bénins.

« Les cas qui se sont produits jusqu’à présent ont tous été des cas bénins, des cas légers à modérés, et c’est un bon signe », a déclaré Schoub, ajoutant qu’il était encore tôt et que rien n’était encore certain.

Pour sa part, la présidente de la commission européenne Ursula von der Leyen a elle estimé à deux à trois semaines, le délai nécessaire pour que les laboratoires comprennent s’ils doivent adapter les vaccins ou pas.

Cela a tout de même amené plusieurs pays; certains à fermer, d’autres par se préparent à fermer ses frontières; particulièrement aux voyageurs en provenance de l’Afrique australe.

C’est le cas du Maroc par exemple, où déjà à partir de ce lundi; tous les vols directs en direction du Maroc sont suspendus pour 15 jours.

Au Pays-Bas, en Australie, au Royaume-Uni; ou dans plusieurs pays d’Europe, l’on s’apprête à fermer leurs frontières pour limiter la propagation du variant jugé très contagieux mais tout de même moins dangereux.

Depuis son apparition en Chine en décembre 2019; le coronavirus a déjà fauché la vie à plus de 5 millions d’habitants dans le monde. 

Judith Maroy

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.