Nyiragongo: le calvaire des sinistrés de Rwanguba, après l’éruption volcanique

Camp des déplacés de Rwanguba

La vie est devenue plus ou moins pénible pour les habitants de la localité de Bweza, et plus particulièrement ceux du village Rwanguba, en groupement Kibati dans le territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu. Ce, après la récente éruption volcanique qui a emporté leurs maisons, ainsi que plusieurs infrastructures.

Dans un entretien avec Laprunellerdc.info ce mercredi 1er septembre 2021, ces derniers ont plaidé pour une assistance de la part des autorités provinciales, des organisations humanitaires, et des personnes de bonne volonté.

Mme Ngeneye Espérance, l’une des sinistrés rencontrés au site de Rwanguba, affirme qu’ils traversent un moment très difficile. Alors qu’ils manquent de nourriture, d’autres se voient butés à un problème d’accès à l’eau potable, ce qui rend leur vie très difficile.

« Le volcan Nyiragongo avait tout consumé. Nos maisons, nos champs, presque tout. Arrivées ici au camp, on pensait qu’on vivra très bien, mais nous sommes entrain de voir autre chose. On apporte des dons mais ils ne nous parviennent pas. Nous sollicitons donc l’aide des autorités et des humanitaires car nous risquons le pire, » fait-elle savoir.

De son côté, Zakayo Mpagaze Moïse, un autre sinistré, indique qu’une liste des sinistrés de Bweza avait été établie par les autorités locales. Il regrette qu’aucune suite favorable n’ait été donnée jusqu’ici.

« Nous regrettons de voir comment nous les vrais sinistrés nous manquons notre liste; et lorsque les don arrivent on nous écarte et pourtant le volcan avait emporté tout ce que nous avions. C’est pourquoi nous demandons aux autorités et toutes les personnes de bonne volonté de nous venir en aide; car on risque d’enregistrer des cas de mort suite au manque de nourriture, » dit-il.

Le chef de village Rwanguba, M. Twagirayesu Bushirande, appelle de sa part à une réponse à la question liée à l’eau potable; ainsi que des bâches pour leur logement provisoire.

«La nourriture c’est très important, mais l’eau est aussi d’une importance très capitale. Ici il n’y a pas de l’eau et les gens peuvent attraper des maladies de mains salles si rien n’est fait en urgence, » craint-il.

Mais Munihire Mpagaze Félix, notable de Bweza, appelle les sinistrés au calme. Celui-ci rappelle que l’administrateur de territoire, qui a été de passage dans ce site, a promis une réponse aux besoins de ces sinistrés. Mais en attendant cette intervention, lui aussi souhaite que les autorités à différents niveaux interviennent, pour éviter le pire à ces habitants.

Lire aussi Nyiragongo: des agriculteurs de Munigi appellent à l’aide, après l’éruption volcanique

Rappelons qu’à la suite de l’éruption du Volcan Nyiragongo en date du 22 mai 2021, plusieurs personnes ont été forcées au déplacement, après que leurs habitations aient été englouties par la lave. Des logements provisoires pour les sinistrés ont été construits par une équipe du génie militaire, mais certains ont même été emportés par le vent, avant même leur remise officielle.

Bienfaits Tumsifu, depuis Goma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.