Nyiragongo : décès de Mudeyi, Chef autoproclamé du groupement de Munigi

munigi - mudeyi
Le Chef autoproclamé du groupement de Munigi, tué ce vendredi

Sekitu Mudeyi, le Chef autoproclamé du groupement Munigi dans le territoire de Nyiragongo est mort. C’est ce qu’annoncent plusieurs sources à LaPrunelleRDC.Info ce vendredi 22 octobre dans la  matinée.

En effet, celui-ci était recherché par la Police Nationale Congolaise depuis quelques heures pour « dualisme » à la tête du groupement de Munigi.

Lire aussi: Nord-Kivu : auteur d’un dualisme à la tête du groupement Munigi, Mudeyi Kifende recherché par la police (Réquisition)

Depuis la soirée du jeudi 21 octobre 2021 des tirs à armes légères ont été entendus dans ce Groupement du territoire de Nyiragongo.

Selon nos informations, les forces de défense et de sécurité voulaient mettre fin à ce dualisme à la tête de Munigi. Celui-ci avait déjà installé un bureau parallèle.

Des militaires FARDC ont lancé un assaut contre les éléments de Mr Kibweju. Dans cet échange des tirs, le Chef autoproclamé a été atteint par balles et décédé de ses blessures.

Cette altercation entre ses éléments « armés » et la Police a également fait état de deux blessés dont un policier et un élément de la garde du chef de groupement autoproclamé.

Une arme de la police a aussi été récupérée par les éléments du Chef autoproclamé, renseigne la Société civile locale.

Le Conseil Territorial de la Jeunesse de Nyiragongo qui s’est confiée à LaPrunelleRDC.info indique que la mort de ce notable résulte d’un conflit coutumier à la tête du groupement Munigi qui existe depuis plusieurs années.

Il oppose Kibweju et Olivier Kakoti.

Les autorités de la République Démocratique du Congo ont reconnu à quatre reprises monsieur Kakoti, le rival de Mudeyi. 

Faustin Zabayo, Président de cette structure ajoute que ce conflit était aussi à la base de l’insécurité grandissante dans cette partie du territoire de Nyiragongo.

Lire aussi: Nyiragongo: la pénurie d’eau met à mal la sécurité et l’hygiène des femmes de Munigi

En attendant son inhumation, plusieurs sources déplorent la procédure utilisée par les forces de sécurité qui selon elles, devaient agir en tout professionnalisme en amenant le récalcitrant devant la justice pour qu’il y soit entendu et qu’il réponde de ses actes.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.