Nouvelle attaque armée en Ituri : OCHA demande aux autorités de « prendre des mesures urgentes »

Aru-PAM-roe-attaque-société alimentaire-Mungwalu déplacées alimentaire
Des déplacés en province de l'Ituri

Le Coordonnateur humanitaire en RDC, David McLachlan-Karr, a condamné ce lundi 29 novembre 2021, la nouvelle attaque d’un groupe armé contre un site accueillant des personnes déplacées internes à Hivo, à côté du site de Drodro, dans la province de l’Ituri.

Plusieurs personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées et d’autres blessées au cours de la violente incursion qui a eu lieu dans la matinée de dimanche 28 novembre 2021.

«Je suis choqué, indigné et profondément attristé par ces attaques répétées contre des populations civiles, forcées de quitter leurs foyers pour se mettre à l’abri des violences subies. Il est impératif de protéger ces populations. Je réitère que ces femmes, ces hommes et ces enfants doivent pouvoir vivre en paix,» a déclaré McLachlan-Karr.

Lire aussi Nouvelle attaque armée en Ituri: la Société civile décrète 3 jours de deuil sur tout Mahagi

Dans un communiqué rendu public, OCHA indique que cette attaque est la quatrième visant les personnes déplacées depuis le 19 novembre 2021 dans cette province. L’Ituri abrite actuellement 1,7 million de personnes déplacées.

«Ces attaques sont des violations flagrantes du droit international humanitaire et de la Convention de Kampala de 2009 sur les déplacés internes. Elles doivent immédiatement cesser. Je ne veux plus compter le nombre d’attaques que ces populations déjà vulnérables subissent,» insiste McLachlan-Karr.

Tout en promettant que l’aide humanitaire sera mise en œuvre rapidement pour assister ces déplacés, le Chef du Bureau de Coordination humanitaire (OCHA) en RDC demande aux autorités congolaises de prendre des mesures urgentes afin de mettre fin à ces tueries.

 « J’appelle les autorités congolaises, au niveau central et provincial, à prendre des mesures urgentes pour protéger les Congolaises et les Congolais, y compris les personnes déplacées,» a-t-il plaidé.

Selon la Société Civile locale, au moins 22 personnes ont été tuées par des miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO), dans le site des déplacés à Hivo, en chefferie de Bahema-Nord, dans le territoire de Djugu en province de l’Ituri, le matin de ce dimanche 28 novembre 2021.

Lire aussi Ituri : au moins 22 morts dans le site des déplacés de Ivo à Djugu

Cette attaque intervient un peu plus d’une semaine seulement, après une autre contre des sites de déplacés à Drodro, du 19 au 21 novembre dernier. Ici, plusieurs dizaines de personnes -environ 50 selon la Société Civile- ont été tuées, causant le déplacement de plusieurs dizaines de milliers d’autres.

Museza Cikuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.