Nord-Kivu : un dimanche noir après l’attaque de plusieurs villages à Beni

cacao-villages - Mwenda
Le village Nzenga en secteur Rwenzori à Beni

Les rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF) ont attaqué ce dimanche 10 octobre 2021, plusieurs villages du secteur de Beni-Mbau, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Au premier village qui est Mangazi, ces rebelles se sont cette fois heurté à une riposte «farouche» des militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), basées sur place.

Selon la Société Civile locale de Mamove, non loin de ce village qui cite des sources militaires sur place, un combattant ADF a été neutralisé.

Plusieurs civils ont tout de même été pris en otages par des rebelles pendant leur fuite.

Comme si cela ne suffisait pas, l’ennemi s’est ensuite rendu dans le village Mabuo, où il a tué au moins 5 personnes et incendié plusieurs maisons d’habitation.

Plusieurs autres villages aux environs non pas été épargnés par des rebelles.

«C’est depuis ce dimanche matin que le village de Mangazi, a été attaqué par des rebelles ADF, Ils se sont heurtés à une résistance farouche des militaires FARDC, qui ont tué un ADF. Dans sa fuite, l’ennemi a pris en otage quelques personnes avant d’attaquer Mabuo, où il y a eu des morts et des maisons incendiées. Il a aussi attaqué plusieurs autres villages environnant ces localités. Nous avons un bilan de 8 civils tués la seule journée de ce dimanche», a déclaré Kinos Katuo, Président des forces vives de Mamove, près des lieux attaqués.

Nos efforts pour entrer en contact avec le Porte-Parole des opérations Sukola 1 n’ont pas encore abouti.

Ce samedi 9 octobre, au moins 4 civils ont été tués à côté d’autres portés disparus, 5 motos et plusieurs maisons incendiées, par ces mêmes rebelles ADF aux villages Mbingi et Mapasana, toujours à Beni.

A la suite de cette attaque sanglante, la Société Civile locale alerte sur la circulation des ADF, qui se baladent librement dans plusieurs entités de la contrée.

Elle regrette également ces nouvelles tueries du dimanche survenues après ses alertes et appelle les militaires à jouer leur rôle dans la protection des civils.

Roger Kambale, depuis Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.