Nord-Kivu: Tshisekedi appelé à disponibiliser les moyens pour faciliter le processus de la démobilisation

membres - groupes - armés - CODECO RDC. processus Des miliciens en pleine formation. RLPC
Des miliciens en pleine formation.

L‘Organisation de Réveil pour le Développement au Congo (OREDECO), dit suivre de très près les adhésions massives de plusieurs groupes armés; dans les territoires de Lubero, Masisi, Beni, Rutshuru, Walikale et Nyiragongo (Nord-Kivu) au processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire (DDRC); fruit de sensibilisation de la Commission Interprovinciale d’Appui au Processus de Sensibilisation, Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire (CIAP-DDRC).

Cette ONG s’inquiète cependant, du fait que la CIAP-DDRC retarde les activités de cantonnement; faute de financement semble-t-il; et cela malgré que la MONUSCO s’était déjà engagée devant le Gouverneur de Province; à accompagner ce processus au Nord-Kivu.

Jacques Kaghala, Coordonnateur de OREDECO, appelle le Chef de l’État à accompagner son appel aux groupes armés de quitter la brousse, par des actes; pour contribuer à la pacification et le développement du pays via le processus DDRC.

Lire aussi RDC: le CIAP-DDRC attend démobiliser plus de 50.000 combattants dans le Nord et le Sud-Kivu

Il plaide pour que le Gouvernement mette à la disposition de la CIAP-DDRC tous les moyens nécessaires; pour matérialiser son programme qui est très salutaire pour faire régner la paix sur toute la Partie Est de la RDC.

«Nous appelons les autorités à prendre au sérieux cette affaire. Car certains groupes armés qui étaient déjà prêts à la reddition volontaire pour le processus DDRC; commencent à se décourager en cherchant de reprendre la vie de brousse. Laquelle situation menace la sécurité publique et inquiète les populations longtemps meurtries; qui s’attendaient à un retour progressif de la paix et un développement durable; dans leurs milieux jadis occupés par ces groupes armés à travers les activités du processus DDRC.» déclare-t-il.

Pour rappel, le CIAP-DRRC est une initiative du gouvernement congolais; pour la stabilisation des deux provinces, du Sud-Kivu et du Nord-Kivu. Cette structure a vu le jour après le passage du Président Félix Tshisekedi à Bukavu en Octobre 2019, au cours de laquelle le Chef de l’Etat congolais avait demandé la mise sur pied d’un nouveau programme; de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR); en consultation avec les communautés, afin d’en assurer les meilleures garanties de succès.

Roger Kakulirahi, à Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.