Nord-Kivu : nouvelle manifestation pour décrier la recrudescence des tueries, les activités paralysées à Beni

Des activités socio-économiques et scolaires restent paralysées dans le centre ville de Beni (Nord-Kivu), depuis le matin de ce vendredi 19mars 2021.

Cette situation est consécutive à une manifestation de certains jeunes du groupes de pression «Véranda Mutsanga » qui sont descendus dans la rue érigeant des barricades dans les artères secondaires de la ville pour la pour faire respecter leur appelle à une journée sans activité pour décrier la persistance des tueries de civils par les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF). Des manifestants ont même obligé aux élèves de retourner à la maison.

Les éléments de la police nationale congolaise ont été déployés pour rétablir l’ordre par l’évacuation des barricades. A en croire Nasson Murara Katembo, communicateur de la PNC en ville de Beni, trois (3) personnes ont été interpellées par la police parmi lesquelles une fille.

Parmi les personnes interpellées figurent Faraja Katho, journaliste à la radio oasis Congo. Celui-ci, a été interpellé pendant qu’il se rendait à L’Université officielle de Semuliki pour ses études. Il a été confondu aux manifestants puis conduit à l’ État Major de la police nationale congolaise de Beni.

Pour l’instant la situation est redevenue calme. Cependant toutes les activités restent paralysées au centre-ville. Boutiques, magasins et d’autres appartements commerciaux restent hermétiquement fermés.

Des éléments de la police sont visible dans les coins chaux pour parer à toute éventualité. La même situation est vécue en ville commerciale de Butembo, mais également dans la commune rurale d’Oicha et Kasindi.

Roger kambale, à Beni

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.