Nord-Kivu : le Gouverneur lance les travaux de réhabilitation de la route Masisi-Walikale

Guidon-pinga-walikale - projet-Kashebere Bukumbirwa-Des nouveaux affrontements ont été signalés tôt la matinée de ce mardi 09 mars 2021 au village Bukumbirwa, groupement ikobo en territoire de Walikale. Selon le Conseil de la Jeunesse de cette entité, il s'agit de la milice Nduma défense of Congo (NDC-R) du chef rebelle Guidon Shimiray; contre les éléments de la milice Front Patriotique pour la Paix/Armée du Peuple (FPP/AP) de Kabido; qui ont causés plusieurs dégâts du côté des habitants de Bukumbirwa. Notre source indique que cette même situation à conduit à un déplacement massif de la population de ce village; qui s'est dirigée vers le centre de Buleusa, situé à plus ou moins 7 kilomètres de Bukumbirwa; craignant les représailles de ces groupes armés. "Nous demandons à ces deux belligérants, fils de Walikale de cesser avec ces atrocités qui ne favorisent pas le développement de notre cher territoire. Nous pensons qu'il était temps que ces derniers s'assoient au tour d'une même table et régler leurs différends; afin de contribuer à la pacification et au développement de notre territoire ; " demande Baltazar Kiyoma, Membre de la jeunesse Bakumbule. Celui-ci demande aux autorités provinciales de déployer des éléments FARDC dans cette zone où elles n'existent quasiment pas; afin de se rassurer de la sécurité de cette population qui a longtemps souffert; suite à la présence de plusieurs groupes armés locaux et étrangers qui s'affrontent régulièrement. Notons que ces nouveaux affrontements éclatent quelques mois après d'autres qui ont eu lieu dans la cité de Pinga; causant ainsi la mort de plusieurs civils dont des combattants de l'aile Guidon et Bwira; après la scission de leur mouvement suite à la déchéance du Général auto-proclamé, Guidon Shimiray Mwisa; qui était à la tête de ce mouvement politico-militaire. Freddy Ruvunangiza à GomaFARDC-Prince Kihangi-Affrontements - Pinga- Walikale - NDC-Rénové
Le village Buleusa en territoire de Walikale. Ph. Laprunellerdc.info

Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Lieutenant-général Constant Ndima Kongba, a procédé ce mercredi 24 novembre 2021, au lancement officiel des travaux de réhabilitation de la route Sake-Masisi-Walikale-centre, longue de plus de 200 kilomètres.

Le lancement officiel de ces travaux est intervenu à Kashebere, sur la limite entre le territoire de Masisi et celui de de Walikale, en présence de quelques députés élus de cette entité, des opérateurs économiques du Nord-Kivu, des autorités locales, membres de la Société Civile ainsi que de plusieurs autres autorités locales.

Selon le Gouverneur qui a procédé au lancement de ces travaux, cette route devra faciliter les échanges des produits commerciaux et agricoles entre ces territoires et le reste du pays. Il indique qu’un recrutement des entreprises de mise en œuvre avait été fait. Sur les 9 qui étaient en lice, et seules 3 ont été retenues, et devront exécuter les travaux dans 3 axes pour une durée de 6 mois au maximum.

Lire aussi Nord-Kivu: la Société Civile dénonce l’impraticabilité de la route Walikale-Goma

Il s’agit entre autres  de la Société ‘’PREMIDIS construction’’ qui est alignée sur l’axe Sake-Kashebere, long de 88 Kilomètres. La société ‘’BMB’’ affectée sur le tronçon routier Kashebere-Kibuwa en territoire de Walikale, long de 42 kilomètres. Et la société ‘’Simba construction’’, qui va à son tour effectuer ses travaux sur l’axe Kibuwa jusqu’à Walikale-centre pour une distance de 83 kilomètres.

«Lors de notre itinérance à Walikale, la population s’est plaint et les notables nous ont dit que Walikale était complètement enclavé par rapport au reste de la province. Et ce message nous est allé droit au cœur et tout de suite nous avons pris une décision collective avec la population pour réhabiliter cette route afin de leur offrir ce désenclavement. Et comme vous le savez bien, le tronçon Goma-Walikale est très important. C’est le cordon qui relie d’ailleurs l’Est à l’Ouest et aujourd’hui de Walikale-centre vous pouvez facilement aller à Kisangani. En attendant les grands travaux au niveau du gouvernement central, Nous osons croire avec le peu de moyens à notre disposition de commencer à réhabiliter pour que le gouvernement central vienne avec des grands travaux,» a fait savoir le Gouverneur Constant Ndima.

L’autorité provinciale a profité de cette occasion pour appeler la population de ces deux territoires concernés à s’approprier l’initiative et ainsi aider les exécutants dans la réussite de leurs tâches.

Constant Ndima
Constant Ndima lance la réhabilitation de la route Masisi-Walikale

De son côté, le député Alexis Bahunga, élu du territoire de Masisi, dit être satisfait du geste posé par le Gouvernement provincial. Il rassure que rien ne pourra « cette fois » empêcher l’exécution des activités jusqu’à la fin.

«Je crois qu’il y a du sérieux parce que cette fois c’est avec les recettes propres de la province du Nord-Kivu que cette route sera réhabilitée, il y a plusieurs projets qui ont été lancés mais qui se sont butés à des problèmes des financements ou des moyens mais aujourd’hui le gouverneur fait recours à des moyens de la province pour que la route soit réhabilitée. Donc ça sera un travail très bien fait et rapide parce que dans le temps passé c’était uniquement une seule entreprise qui pouvait le faire mais aujourd’hui, on a divisé la route en 3 tronçons pour accorder les travaux à 3 entreprises qui ont aussi des moyens propres elles-mêmes. Je crois que nous connaissons ces entreprises tel qu’elles ont été sélectionnées, nous savons où elles ont travaillé ainsi que leur expérience et pour nous ça nous rassure plus,» a-t-il martelé.

Notons cependant que le montant alloué à ces travaux n’a pas été dévoilé par le Gouverneur de province. Une question qui laisse des inquiétudes dans le chef de certains acteurs de la Société Civile, qui demandent la transparence « totale » dans l’exécution de ces travaux.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.