Nord-Kivu : 4 mois après la récente éruption du Nyiragongo, le lac de lave réapparait dans le cratère

volcanologie - lave-OVG volcan Nyiragongo
Volcan de Nyiragongo, mai 2021

4 mois après l’éruption du volcan Nyiragongo au Nord-Kivu, l’Observation Volcanologique de Goma (OVG) affirme que le lac de lave a commencé à réapparaître dans le cratère du Nyiragongo, depuis le 18 septembre 2021.

Le Directeur scientifique de l’OVG, Kasereka Mahinda, parle des flames qui ont été visibles sur le sommet du Nyiragongo, et une équipe de l’OVG a ensuite été dépêchée sur le lieu pour s’enquérir de la situation.

Dans un entretien avec Laprunellerdc.info, celui-ci fait savoir qu’il n’y a pas à craindre de la part de la population, du fait que c’est un système normal. Selon lui, les différentes éruptions qu’a vécu la ville de Goma étaient toujours similaires.

« Nous sommes allés là et avons constaté qu’il y a eu réapparition. Le système a recommencé sauf que la lumière n’apparaît plus quelques jours après. Il y avait des plateformes qui essayaient de boucher la cheminée, donc l’effondrement des plateformes a bouché la cheminée et ça n’a pas évolué. Mais il est vrai, il y avait la lumière, et le lac de lave a réapparu, » précise-t-il.

Lire aussi Nyiragongo: «un volcan éteint, on ne le connait pas vraiment, il faut plusieurs années d’inactivité» (OVG)

Et d’ajouter : «Le lac de lave dans les cratères se vide toujours, c’est comme en 1977 et en 2002. Et en 2021, nous allons donc continuer à observer le système. La population ne peut que se calmer » dit-il.

L’OVG appelle ainsi la population à continuer à respecter les mesures hygiéniques, surtout en couvrant les repas et en lavant les légumes avant consommation, du fait qu’il y a une poussière venant des fissures volcaniques, qui pourrait les contaminer.

Pour rappel, en août dernier, des informations avaient circulé sur les réseaux sociaux, relevant que le volcan Nyiragongo, qui est entré en éruption le 22 mai 2021, s’est définitivement éteint, suite à l’absence du lac de lave dans le cratère. Mais l’OVG avait rassuré que malgré cette absence, le volcan est bel et bien «dans sa phase normale,» et il faudrait attendre plusieurs années ou moins, pour que le processus de remplissage du cratère démarre. L’OVG avait fait savoir que si la cheminée est bouchée, l’éruption du Volcan Nyiragongo pourrait sortir par des fissures ou même les fractures à travers la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.