Nord-Kivu: 207 moteurs hors-bord saisis par la marine ougandaise restitués aux pêcheurs Congolais

pêche-moteurs-immatriculation-pirogue
une pirogue immatriculée à VItshumbi. Ph. Laprunellerdc.info

207 moteurs hors-bord des pêcheurs congolais qui étaient détenus en Ouganda depuis plus de 4 ans; leur ont été restitués ce mercredi 1er septembre 2021 à Kayanza; un village côtier du lac Edouard en Ouganda. Le représentant des pêcheurs de Kyavinyonge et la Fédération des Comités des pêcheurs Individuels du Lac Edouard (FECOPEILE) saluent la restitution de ces engins.

La cérémonie de restitution de ces moteurs hors-bords était initialement prévue à Kasindi-Lubirihya. Mais elle a été délocalisée du fait du grand nombre de moteurs hors-bord qui ont été remis à la partie congolaise.

L’administrateur de territoire de Beni et le député national Steve Ndambire, ainsi que des pêcheurs  de Kyanvinyonge, ont dû faire le déplacement de Kayanza, pour réceptionner ces engins de pêche.

Cette restitution des moteurs des pêcheurs congolais est saluée par la FECOPEILE, qui saluent un acte de fraternité entre la RDC et l’Ouganda.

«Les ougandais nous ont remis 207 moteurs, c’est un acte de fraternité entre les deux pays et entre les pêcheurs. Nous croyons que si cette fraternité continue, nous n’aurons plus de problèmes entre congolais et ougandais. Mais nous continuons toujours à solliciter le gouvernement congolais de poursuivre le pourparlers avec le Gouvernement ougandais pour que nos pêcheurs qui sont encore détenus en soient relancés et même quelques engins de pêches, surtout les pirogues de nos pêcheurs » plaide Josué Mukura, secrétaire général de la FECOPEILE.

Des pêcheurs congolais encore détenus en Ouganda, ils sont plus de cent, et plusieurs engins de pêches.

«Que notre président, le seul sur qui nous comptions, continue de se battre et de faire des discussions avec le président Ougandais pour qu’on libère les autres engins qui restent là-bas, notamment 63 moteurs et 270 pirogues ainsi 105 pêcheurs qui sont encore détenus dans les prisons là-bas,» affirme de sa part Noé Mbusa Kavasya,  Représentant des pêchers de Kyavinyonge.

Celui-ci demande à l’Etat congolais d’assainir le lac Edouard et éradiquer toutes les milices autour; pour que les pêcheurs congolais ne puissent plus pêcher dans les eaux ougandaises.

«Cet assainissement passe la pratique de la pêche responsable qui écarte tous les pêcheurs clandestins,» dit Mukura Josué.

Quant aux matériels de pêche que détient la partie congolaise, ils sont encore gardés à Kyavonyonge. Ils seront également restitués dans les prochains jours, confie le secrétaire général de la FECOPEILE.

Faustin Tawite, depuis Rutshuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.