Mwenga: le mauvais état de la RN2 à la base de la hausse du prix des denrées sur les marchés à Kamituga

Le constat fait par le correspondant occasionnel de Laprunellerdc.info depuis Kamituga renseigne un délabrement très avancé de la Route Nationale numéro reliant la ville de Bukavu  à celle de Kamituga.
L’on signale plusieurs bourbiers sur le tronçon Kasika-Cidasa et Kibumba.

Cet état de chose est la base de la hausse des prix des produits de prière nécessité sur les marchés dans la ville de Kamituga. C’est par exemple le cas du riz, du haricot dont la mesure qui coûtait 1000fc est passé à 1200 francs congolais voir même plus, la mesure de la farine qui s’achetait à 500 francs cngolais est passé à 800 francs tout ça parce que des véhicules doivent faire au moins trois dans u voyage qui devrait faire 6 heures au maximum.

Un chauffeur rencontré sur la route se plaint de l’inaction des dirigeants pour ce qui est de la construction de cette route.

« nous souffrons,et nous sommes fatigués avec ce genre de transport. De Bukavu a Kamituga c’est six heures en route mais j’ai déjà fait trois jours ici a Cibumba.  Tous les clients sont déçus, mon bus est dans un bon état, mais la route,nous cochonne. L’Office de Route est là mais il ne fait absolument rien. Nous sommes fatigués, et suite à cela nous avions haussé le transport, parce qu’on payait 15.000fc Kamituga Bukavu, mais on a haussé a 20 000 francs congolais, » dit le chauffeur.

« Qu’on ferme alors cette route ,parce qu’on ne voit pas pourquoi payer le Foner, et les roulages ,et récemment l’honorable Homer bulakali été de passage ici, il nous a promis que 10 kilomètres de route seront construits ici a Kamituga, je prierai que cet argent construise ou bouche ces grands bourbiers, en attendant qu’on acheminent vers Kamituga. » ajoute aussi un client 

Nos efforts pour essayer d’entrer en contact avec le responsable de l’Office de Route  sont restés vains.

Signalons que la route nationale numéro 2 Bukavu-Kamituga est de 185 kilomètres mais les bus et les voitures effectuent aujourd’hui 24h voir même trois jours pour atteindre la ville de Kamituga et cela place les clients dans des conditions inhumaines et a ainsi une incidence sur les prix des denrées dans le marché à Kamituga.

Alain shukuru depuis Kamituga

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.