Mwenga: le chef de secteur d’Itombwe demande le remplacement des éléments de la police dans son entité

Le chef de secteur d’Itombwe, dans le territoire de Mwenga,  condamne les comportements des policiers affectés dans sa juridiction précisément au chef-lieu du secteur. Ceux-ci ne sont visibles sur terrain que très rarement, démissionnant à leur mission régalienne de protéger la population et ses biens.

Ce comportement a été élucidé par le chef du secteur d’Itombwe après une observation sur le relâchement dont font montre les éléments de la Police Nationale Congolaise. Kininga Kiki fait savoir que des policiers passent leur temps à déambuler plutôt que faire le travail découlant de leurs prérogatives.

« Le problème est que le district nous a doté des policiers plus absents sur terrain ; il se passe une semaine sans voir même un agent de sécurité dans la zone. La population semble être abandonnée. Ces policiers ne travaillent pas comme il faut », se plaint monsieur Kaninga Kiki.

Le chef de secteur d’Itombwe se plaint de l’absence dont font montre les agents de la PCN, à tel enseigne que même pour des tâches de moindre ampleur, ce sont les civils qui prennent le relai.

« A la place de la police, ce sont les habitants qui hissent le drapeau au chef-lieu du secteur à KIPUPU », s’étonne monsieur Kaninga.

Kininga Kiki regrette que la promesse de l’inspection provinciale  de la police nationale congolaise, de doter le secteur de douze nouveaux éléments est resté lettre morte jusqu’à présent.

L’autorité municipale recommande aux autorités provinciales de la police de changer les éléments présents dans sa juridiction car ceux-ci n’inspirent aucune confiance à ses administrés.

La population de Kipipu, et aux environnements, vit dans la peur a quelques jours  de la tenue des élections, dit-il.

Ghislain Bafunyembaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.