Munigi : tué ce matin, le chef coutumier autoproclamé Mudeyi Kifende a un remplaçant désigné par sa famille

chef - Munigi

Malgré l’assassinat du chef autoproclamé du groupement Munigi dans le territoire de Nyiragongo, le matin de vendredi 22 octobre 2021 par les forces armés de la RDC; sa famille ne lâche pas. Dans les après-midi, elle vient de designer un nouveau chef coutumier à la tête de cette entité coutumière de la chefferie des Bakumu au Nord-Kivu.

Il s’agit de Mtumishi Mudeyi Kifende petit frère au regretté Mudeyi. Celui-ci se serait même installé au village Bushara. La famille rejette également les accusations portées contre son enfant Mudeyi Kifende (participation à un mouvement insurrectionnel)

« Je me retrouve ici parce que ma famille est exterminée à cause du pouvoir à Nyiragongo. Je trouve après beaucoup de patience.  Malgré l’assassinat du regretté , voici un autre désigné par la famille pour remplacer son grand frère. Il s’appelle Mtumishi Mudeyi Kifende; il va prendre les reines. C’est à cause du pouvoir que ma famille est tuée alors qu’ils n’ont pas de problème. Je suis tellement fatigué par ces assassinats« , souligne-t-il

Kifende Mudeyi Sikitu était recherché par la police nationale congolaise 24 heure seulement après s’être proclamé chef de groupement Munigi.

Il avait déjà installé un bureau parallèle au village Bushara. Vendredi 22 octobre courant, dans la matinée, les militaires FARDC ont lancé un assaut contre Kifende avec toute sa bande avant d’être tué dans le Nyiragango.

Pour l’Administration militaire de Nyiragongo, la commission chargée de la résolution des conflits au Nord-Kivu est déjà saisie pour le dossier du groupement Munigi.

Magloire Tsongo, depuis Goma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.