Mukwege à l’Assemblée provinciale : les lignes bougent !

Mukwege
Denis Mukwege avec les députés provinciaux ce mercredi.

Le Docteur Denis Mukwege est enfin parvenu à s’exprimer devant les députés provinciaux du Sud-Kivu réunis ce mercredi 2 Juin 2021 à Bukavu.

Dans une salle de l’Assemblée Provinciale pleine, « l’homme qui répare les femmes » est venu non seulement parler du viol comme arme de guerre mais également du plaidoyer pour la mise en œuvre des recommandations du rapport Mapping de l’ONU. Un rapport qui retrace des graves violations des droits de l’Homme entre 1993 et 2003 en RDC ; des violations dont certaines pourraient être qualifiées de crime de génocide.

Cette tribune offerte par les députés provinciaux du Sud-Kivu est un signe dans la bonne direction d’autant plus que le Directeur de l’Hôpital de Panzi n’a jamais eu de tribune officielle dans son pays pour parler non seulement de son travail mais également de son engagement en faveur de la justice au pays.

Pourtant, plusieurs organisations de défense des droits de l’homme, ont, à maintes reprises, demandé au parlement réuni en congrès ou à l’Assemblée Nationale ; d’inviter le Docteur Mukwege pour présenter le Prix Nobel à tous les congolais et lui permettre de parler officiellement aux millions des congolais à travers leurs représentants.

En mars 2020, les organisations SOS-IJM, et la « Voix des Sans Voix » (VSV) demandaient déjà au Parlement congolais d’inviter le Dr Denis Mukwege, pour présenter la médaille du Prix Nobel de la Paix 2018 au congrès.

Une requête contenue dans une lettre adressée à la Présidente de l’Assemblée Nationale Jeannine Mabunda, et au Président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba de l’époque.

Dans cette lettre, ces organisations rappelaient que Denis Mukwege a reçu la médaille du Prix Nobel de la Paix en Norvège, le 10 décembre 2018, pour son engagement aux côtés des femmes victimes de violences sexuelles.

Justin Bahirwe et Rostin Manketa, respectivement responsable de SOS-IJM et VSV, sollicitaient qu’à leur tour, les Présidents des 2 chambres du Parlement acceptent de décerner au Dr Mukwege, une invitation lui permettant de présenter ce Prix à la nation congolaise.

Une demande réitérée ce 26 mai 2021 au Président du Sénat Bahati Lukwebo; et au Président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso.

Nombreuses organisations citoyennes en République Démocratique du Congo et ailleurs espèrent que cela est le début d’une grande ouverture de l’espace d’expression par les officiels qui, étaient jusque-là, méfiants face au travail du Prix Nobel, lui qui est resté intraitable face aux graves violations des droits de l’homme.

Les institutions nationales congolaises parviendront-elles à briser cette sorte de tabou pour rendre des honneurs mérités à ce prophète dont la prophétie n’intéresse visiblement pas sa nation ? C’est en tout cas ce qu’espère plus d’un congolais.

Le Parlement congolais, désormais acquis à l’actuel Président de la République avec son « Union Sacrée » ne peut en aucun cas prétexter qu’il est bloqué pour recevoir cette sommité, notre seul Nobel de la Paix !

Le Sud-Kivu, pour lequel le Docteur Denis Mukwege a consacré l’essentiel de son énergie tente de se rattraper.  Les gestes dans le bon sens sont donc vivement attendus à Kinshasa.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

3 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.