Message du prix Nobel 2018 Mukwege à Oslo: Jean Chrysostome Kijana (NDSCI) salue un discours « très fort et interpellateur »

Les réactions se multiplient quelques heures seulement après le discours émouvant du Congolais Denis Mukwege prix Nobel de la paix 2018 lors de la remise officielle de ce prix à Oslo, la capitale Norvégienne.

Si beaucoup se réjouissent de cette reconnaissance internationale pour leur compatriote qui s’est battu deux décennies durant pour soigner les victimes des violences sexuelles, d’autres comme Jean Chrysostome Kijana salue son interpellation à l’endroit de la communauté internationale.

Dans un message envoyé à la rédaction de Laprunellerdc.info, le Président National de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile demande à la communauté internationale de « cesser avec sa politique d’autruche » en agissant dans la question Congolaise. « Le drame congolais est assez signifiant pour que le monde arrête de nous observer sans faire quoi que ce soit » dit-il.

Ci dessous l’intégralité du message du Président National de la NDSCI, Jean-Chrysostome Kijana

« C’est un discours très fort et interpellateur. Le Prix Nobel a placé tout le monde devant ses responsabilités. Plus de 20 ans de souffrance atroce c’en est trop et cela doit prendre fin. Ce discours du prix Nobel est pour moi, jeune engagé pour le changement dans mon pays, une véritable interpellation. Interpellation pour que nous nous battions avec et par tous les moyens légaux et non violents pour que les choses changent dans notre pays. Nous battre pour que le congolais recouvre sa liberté et surtout sa dignité longtemps lui confisquée. Nous battre pour que nos minerais et ressources naturelles Nous servent à tous les congolais et non seulement à une seule poignée d’individus. Nous battre pour que nos minerais et richesses constituent notre bonheur et ne soient pas la cause de notre souffrance et de toutes ces guerres à répétition. J’ai aussi aimé l’interpellation ferme de Notre Nobel, le Dr Mukwege à l’endroit de la communauté internationale.

La communauté internationale doit cesser avec sa politique d’Autruche. Elle doit cesser de souffler le froid et le chaud à la fois. Le drame congolais est assez signifiant pour que le monde arrête de nous observer sans faire quoi que ce soit. Le drame est plus violent et atroce que le monde entier devrait se réveiller et dire à l’unissons :d’en est trop, il est temps que cela prenne fin.

Étant désormais un pays «  nobelisé », il nous revient de nous approprier ce prix chacun à son niveau pour que notre sort change. Et pour y arriver, le congolais doit se sentir au cœur de l’avenir de son pays. Il doit s’impliquer activement dans le processus de développement et de renaissance de notre grande Nation. Cette renaissance qui passe obligatoirement par un changement radical des mentalités et des comportements des citoyens congolais en optant la citoyenneté responsable comme seul mode de gestion et de vie.

Il est donc grand temps de Tourner la page noire de l’histoire de notre pays, de notre région et de notre ville de Bukavu qui ne doit plus être la capitale mondiale du viol, mais qui reprendrait son image d’antan de la Suisse de l’Afrique. Tout ceci est possible si les congolaises et congolais s’assument et quittent l’attentisme pour se mettre résolument et patriotiquement au travail.

Au nom de la Nouvelle Dynamique de la Societe Civile en RDC et du collectif international Tournons la Page ( le Prix Nobel, Dr Denis MUKWEGE, est un des grands soutiens), je réitère mes très chaleureuses félicitations à cette icône mondiale, fierté du pays de Lumumba et de l’Afrique de Thomas Sankara, de Mandela, de Nkuame Nkruma,… »

Jean-Chrysostome Kijana

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.