Massacres à l’Est: la Lucha Bukavu appelle la population à prendre conscience de la gravité de la situation

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement LUCHA a organisé une marche pacifique suivie d’un meeting de paix dans la ville de Bukavu ce samedi 1 août 2020 contre les massacres à l’Est du pays.

Des dizaines des militants de ce mouvement citoyen ont circulé différents artères de la ville de Bukavu avec des photos des massacres commis çà et là surtout à l’Est de la RDC, l’exposant aux passants et scandant des chants de révolution et de paix.

Selon Grace Ahadi , cette marche avait pour objectif principal de dénoncer les multiples massacres à l’Est. Appeler la population à prendre conscience pour qu’elle soit révoltée et qu’elle exige la fin de ces carnages qui ont duré plus de deux décennies maintenant.

Lire aussi: Tueries de Kipupu: le gouvernement fait un lourd bilan de 213 disparus en plus de 17 morts mais n’annonce aucune enquête ni mesure

« Nous avons manifesté aujourd’hui pour dire non aux massacres qui sévissent à l’Est. Kipupu, Minembwe, Beni, Ituri…tous ces milieux soient désormais avoir la paix. Nous avons exposé des photos pour monter aux habitants de Bukavu ce qui se passe en dehors de cette ville et ils devraient se liguer derrière nous qu’ensemble nous exigions justice et paix dans la région » explique-t-il.

La marche de la Lucha est partie du rond point « Carrefour » dans la commune de Kadutu et a eu comme point de chute au rondpoint ISP appelé « Place Lucha ». Un meeting de paix  été tenu à cet endroit où des passants et des conducteurs motos curieux, venaient en masse pour regarder des photos des victimes des différents massacres, exposés par la Lucha.

La Lucha a par ailleurs annoncé une série des manifestation et conférence pour la Paix au courant de ce mois qui est aussi un mois très symbolique qui rappelle l’avenue du RCD, la rébellion la plus meurtrière que le Congo aurait connu.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.