Masisi: 2 enfants pygmées tués par un militaire FARDC à Mubambiro

Nyabiondo-APCLS-bergers élus des hommes en arme tuent 6 personnes à Masisi
Vue sur une partie du territoire de Masisi

La situation est restée confuse depuis la matinée de ce samedi 13 novembre 2021 à Mubambiro, groupement Kamurhonza dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu. Pour cause, deux enfants pygmées ont été tués par balle par un élément incontrôlé des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), la nuit de vendredi à ce samedi.

Des témoignages recueillis sur place révèlent que tout est parti d’une dispute ayant opposé une fille et un élément FARDC « nouvellement recruté, » qui est venu du centre de formation de Kitona. La discussion s’est ensuite soldée par des tirs, qui ont blessées ladite dame.

Dans la foulée, une autre femme pygmée a été atteinte par balle, ainsi que deux enfants qui dormaient dans une maison non loin du camp.

«Ces enfants ont perdu la vie sur le champ. Les deux blessées ont été vite acheminés dans une structure médicale de la place pour des soins appropriés,» explique un habitant de la place.

Léopold Busanga, Président de la Société Civile du Groupement Kamuronza, déplore ce comportement de la part des forces de sécurité et les appelle au bon sens.

Celui-ci fait savoir que cette situation a provoqué la colère des habitants qui ont barricadé la route Goma-Sake au niveau de Mubambiro, en brûlant des pneus. Une façon pour eux d’interpeller la conscience des autorités sur leur sécurité.

Les forces de l’ordre ont vite été déployées sur lieu, quelques heures après, pour ramener le calme, après une vive tension dans cette entité.

Lire aussi Nord-Kivu: les violations des droits de l’homme en hausse les deux dernières années à Masisi et Lubero

Notons que cette situation intervient quelques jours après le passage à Mubambiro du chef d’État-major général Célestin Mbala Musense, qui avait, lors d’une causerie morale, appelé les éléments FARDC au respect des consignes de la hiérarchie, et au respect des droits humains, en protégeant la population et ses biens.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.