Maniema : un policier décapité par des miliciens Maï-Maï à Kabambare

arbre-frais-dans des affrontements-malaika-salamabila-matshapano- maï-maï Malika - diarrhée-Une école de Insécurité à Kabambare- Maniema
Une école de Kabambare au Maniema

Des cas d’insécurité ne cessent de battre record dans le territoire de Kabambare, en province du Maniema ces derniers jours. La nuit de mercredi au jeudi 9 septembre 2021, un policier a été décapité par des Mai-Mai Malaika, fidèles au chef Mbesse dit «Faux Jour».

A la base, celui-ci a été accusé d’avoir ensorcelé son commandant. Muvila Mwenye dit Mabanga a été tué à 28 kilomètres entre le village Malota et Shabimba, dans le groupement de Bahombo, secteur des BB Kabambare Bahombo.

Ce vendredi 10 septembre 2021 à Babuyu, groupement de Benyabemba, dans un village situé à plus de 200 kilomètres de Kabambare-centre, un autre homme a été victime d’une balle tirée à bout portant par un élément des FARDC aux environs de 15 heures.

Motif, il serait soupçonné coupeur de route. Mais des habitants de la place nient cette qualification lui attribuée.

La victime, dans un état critique, a été acheminée dans une structure sanitaire de Lulimba pour les soins appropriés.

Des habitants de la place se disent déjà délaissés par les dirigeants. Ils demandent  aux autorités de restaurer l’autorité de l’État dans cette partie de la province du Maniema, pour qu’ils vaquent librement à leurs occupations.

Djunga Bora Remy, depuis Kindu

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.