M23, ADF et leurs soutiens : Denis Mukwege appelle à des sanctions ciblées

ndalya - ituri - sanctions ciblées

Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018 a réagi à la récente attaque des miliciens du M23 à Rutshuru et la persistance de la nuisance des rebelles ADF au Nord-Kivu et appelle à des sanctions ciblées.

Sur son compte Twitter, celui-ci appelle encore une fois à la fin de la violence et de l’impunité.

Lire aussi: Attaque M23: et si Tommy Tambwe était « en mission » spéciale au P-DDRC-S ?
Fervent défenseur de la Justice transitionnelle pour notamment punir les auteurs des crimes de masse en République Démocratique du Congo et apporter réparation en faveur des victimes, Mukwege appelle à des sanctions ciblées contre les individus et les Etats responsables de l’instabilité à l’Est du pays.

« La résurgence présumée du M23 et la persistance des capacités de nuisance des ADF ne peuvent durer. La violence& l’impunité doivent cesser. Nous appelons l’ONU, L’Union Européenne et les Etats-Unis à adopter de concert des sanctions ciblées sur les individus et les États responsables de l’instabilité à l’Est de RDC », dit-il.

Contexte

Pour rappel, les Forces Armées de la RDC ont, dans un communiqué de presse, accusé le M23 d’avoir attaqué leurs positions de Chanzu et Runyonyi, depuis la nuit de dimanche. Des attaques qui se seraient organisées à partir du Rwanda voisin où des assaillants venaient selon des sources locales.

Lire aussi: Attaque du M23 à Rutshuru : la Société Civile demande aux FARDC de poursuivre l’ennemi « jusqu’au dernier retranchement »

Les affrontements ont duré jusqu’en début de soirée ce lundi. Le M23 a démenti d’être responsable de ces affrontements alors que le Rwanda a réfuté les allégations selon lesquelles ces rebelles venaient de son territoire.

Jean-Luc M.
Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.