Lutte contre le Coronavirus : la Fondation Panzi remet de Kits de lavage des mains au Camp militaire Saïo (Bukavu)

Fondation Panzi- Camp Saïo
Des Kits de lavage des maisons remis au Camp Saïo par la Fondation Panzi

Des militaires vivants au Camp militaire Saïo l’un des plus grands camps de l’armée au Sud-Kivu et tous leurs visiteurs peuvent désormais se protéger contre la maladie à Coronavirus en se lavant les mains, grâce à  l’intervention de la Fondation Panzi du Prix Nobel de la Paix 2018, Denis Mukwege.

Ce mardi 12 mai 2020, les équipes de la Fondation Panzi ont procédé à la remise des kits de lavage des mains dans le Camp militaire Saïo dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Cette remise de kits intervient dans un contexte particulier où l’humanité et particulièrement la République Démocratique du Congo est frappée par la pandémie à Coronavirus (Covid-19).

En effet, le camp militaire Saïo héberge au moins 10.000 personnes et n’avait que quelques petits sceaux servant de lavage des mains. Ce qui était insuffisant.

Lire aussi: Coronavirus : tout le personnel de Panzi mobilisé pour la riposte «nous prendrons en charge les malades avec efficacité et humanité» (Denis Mukwege)

Grâce à l’appui de l’organisation Suédoise PMU Interlife, la Fondation Panzi a non seulement remis des gros sceaux mais également des savons et autres masques de protection.

« C’est un signe que le Docteur Mukwege et la Fondation Panzi ne veulent pas voir des militaires qui meurent à cause du Coronavirus »

Des kits remis devant le Commandant du Camp, le Colonel Waubyula Lwesso Banaventure qui n’a pas caché sa satisfaction devant l’équipe de Panzi.

« Depuis cette pandémie, nous voyons des dispositifs conséquents dans plusieurs endroits mais le camp Saïo est presque oublié par plusieurs partenaires et responsables étatiques. Ce que vous faites ici nous va droit au cœur. C’est un signe que le Docteur Mukwege et la Fondation Panzi ne veulent pas voir des militaires qui meurent à cause du Coronavirus. Nous sommes plus que ravis par ce geste qui a un profond sens. Que les autres suivent votre exemple », a-t-il insisté.

La Fondation Panzi, a, quant à elle, promis de repasser dans le camp Saïo après un temps pour voir comment les militaires ont protégé ce kit et éventuellement poursuivre les sensibilisations.

Cette même action, annonce l’organisation va poursuivre avec la remise du même kit au Commissariat de la Police du Quartier de Panzi, l’un des plus populaires de la ville. Ces kits sont également distribués dans certains marchés de la ville.

Le 25 mars dernier, Denis Mukwege, Médecin-Directeur de l’Hôpital Général de Référence de Panzi et Président de la Fondation Panzi avait appelé à respecter les mesures d’hygiènes et celles prises par les autorités du pays pour éviter la flambée des cas positifs des malades du Coronavirus en RDC.

Mais au-delà de l’aspect préventif sur lequel il insistait, le célèbre gynécologue congolais était conscient de la gravité de la situation dans une région où les autorités étaient très peu préparées à affronter la maladie.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.