L’UNC Sud-Kivu rompt la collaboration avec Ngwabidje? «Il n’est pas de leur compétence de lever telle option », répond Amato Bayubasire

50 Views

Alors que des responsables de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) au Sud-Kivu ont annoncé toute collaboration avec le Gouverneur Théo Ngwabidje l’accusant de plusieurs griefs, c’est l’étonnement au niveau des instances nationales de ce parti.

La première réaction, c’est celle du député national Amato Bayubasire, cadre de ce parti qui s’étonne que des membres de son parti au Sud-Kivu aient pris pareille initiative sans consulter leur président national ni les instances décisionnelles de l’UNC.

Pour ce député national qui dit d’ailleurs venir d’une réunion avec le président national de son parti pour parler des problèmes du Sud-Kivu, aucune option de ce genre n’est sur la table de son parti.

«Je n’ai pas suivi une option de ce genre dans le chef de notre PN et aucune réunion ne s’est jamais tenue ni de la direction politique nationale dont je suis membre en tant que député national ni du SG pour lever telle importante option. Il est possible que des membres de l’UNC comme de tout autre parti aient des observations ou des inquiétudes face à l’autorité provinciale ou au gouvernement provincial qu’ils peuvent canaliser au niveau de la hiérarchie du parti par des voies appropriées mais il n’est pas de leur compétence de lever telle option. Je comprends leur inquiétude mais ils auraient dû user de la voie de la sagesse. Notre leader, pacificateur VK est à l’écoute permanente des populations de sa base. Cette déclaration aussi, ne s’inscrit pas dans la ligne droite du discours du Chef de l’Etat à la nation au parlement devant les deux chambres réunies en congrès. Notre parti étant membre du CACH, l’autorité morale étant le Président Félix Tshisekedi, nous avons l’obligation de soutenir les options par lui, levées certainement en concertation avec ses collaborateurs dont notre président national se trouve être son principal collaborateur » dit-il clairement à Laprunellerdc.info.

Amato Bayubasire qui sortait de la réunion avec quelques cadres de son parti, dit l’avoir avoir rencontré Vital Kamerhe pour  parler notamment de la question de la détérioration de la Route Nationale Numéro 2 au niveau du Lycée Wima. Il note que des instructions ont été données à l’Office des Routes pour que la réparation se fasse dans l’urgence.

Pour rappel, l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamerhe au Sud-Kivu annonce à l’opinion provinciale, nationale et internationale la fin de toute collaboration entre l’administration provinciale de son parti et le gouvernement provincial dirigé par Théo Ngwabidje Kasi. 

Dans une déclaration, lue à la presse ce jeudi 19 décembre et signée par plusieurs cadres dont le Secrétaire Interfédéral de ce parti, ce parti explique que tirant toutes les conséquences de cette désolidarisation «d’avec le mal », il enjoint ceux qui se sentent membres de ce parti et qui se sont retrouvés aux cotés de «cet ancien partenaire de manière non orthodoxe et sans y avoir été mandaté par notre parti » de vite rejoindre le bercail car «on ne peut pas se liguer avec un concurrent contre sa propre famille si on est véritable fils ou fille de son géniteur ».

Joël Mugisho

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )