“L’enrôlement des congolais de l’étranger ne fait pas ombrage à la poursuite du processus”dit Julienne Mushagalusa de la Ceni (Explications)

“L’enrôlement des congolais de l’étranger ne fait pas ombrage à la poursuite du processus”dit Julienne Mushagalusa de la Ceni (Explications)
74 Views

L’enrôlement des Congolais de l’étranger n’aura aucun impact sur l’exécution  du processus électoral tel que prévu dans le calendrier publié par la commission électorale nationale indépendante Ceni. C’est ce que révèle Julienne Mushagalusa, membre de la commission électorale nationale indépendante en séjour au Sud-Kivu.

Dans une séance d’échange électoral avec des leaders de certaines associations et la presse locale, ce vendredi 17 novembre 2017 à Bukavu, le secrétaire exécutif  provincial de la Ceni et son collègue venue de Kinshasa ont vulgarisé les différentes étapes contenues dans le calendrier électoral et parler du vote manuel par la machine à voter.

Ils ont demandé à leurs hôtes de s’approprier le calendrier électoral pour espérer à une alternance à la fin de 2018.  Pour eux, les contraintes telles que présentées par la Ceni dans ce calendrier sont surmontables si chacun joue sa partition dans ce processus. Il s’agit principalement du gouvernement, du parlement, de la communauté internationale, de la Ceni et d’autres partenaires sociaux-politiques.

« L’enrôlement des congolais de l’étranger ne fait pas ombrage à la poursuite du processus. Parce qu’on n’attendra pas la fin de l’enrôlement des congolais de l’étranger pour sortir  la loi sur la répartition des sièges parce qu’ils ne sont pas concernés par la répartition des sièges. Ils ne votent que le président de la République et pour le président de la République, la circonscription électorale c’est la République Démocratique du Congo. Le siège est unique pour le président de la République. Et comme la loi le dit, les congolais de l’étranger ne vont voter que le président de la République et la loi sur la répartition des sièges ne les concerne pas… et en juin ou juillet on va commencer leur enrôlement. Le processus va continuer  et eux ils vont effectuer l’enrôlement sans problème .On peut même arriver à la veille des élections, ils vont voter le président de la république sans problème » rassure Julienne Mushagalusa.

Plusieurs structures citoyennes, parmi lesquelles le bureau de coordination de la société civile et la nouvelle dynamique de la société civile ont demandé que l’enrôlement des Congolais de l’étranger  soit élagué dans ce calendrier publié le 5 novembre dernier. Elles craignent que cette étape ne soit un piège pour retarder la tenue des élections au-delà de décembre 2018.

Honneur-David Safari

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )