«Le Gouverneur Nyamugabo devrait aussi payer une taxe pour aller à Nyantende » (Amato Bayubasire Mirindi)

La question de la taxe sur passager continue à défrayer la chronique dans la province du Sud-Kivu.

Après la sortie médiatique de Claude Nyamugabo qui a promis que la taxe pourra revenir après sa suspension, Amato Bayubasire, cadre du parti d’opposition UNC lui demande de payer également comme tous les citoyens ; tous les jours qu’il se rendra à Nyantende, son village Natal.

« Bien que plonger dans la sensibilisation électorale, nous suivons avec inquiétude la situation socio-économique telle que définie par les dirigeants de la province. En plus de l’insécurité généralisée partout en province, la multiplicité des taxes dans chaque secteur de la vie y compris pour l’éducation dépasse maintenant les bornes. Un étudiant originaire du territoire d’Uvira ou de Mwenga qui veut aller saluer ses parents, on lui demande de payer une taxe, en le transformant en touriste, c’est incompréhensible. Si cette taxe doit revenir, alors la population du Sud-Kivu demandera que le Gouverneur Nyamugabo aussi paie une taxe chaque fois qu’il doit aller à Nyantende. Hillaire Kikobya devrait aussi payer une taxe chaque fois qu’il va à Shabunda. S’il  y a touristes, les membres du gouvernement provincial actuel sont les plus grands touristes » dit-il à Laprunellerdc.info.

Il accuse également une opacité dans la signature des contrats pour le partenariat public-privé. Amato Bayubasire regrette également que toutes ces taxes n’aient pas d’incidence majeure sur la vie quotidienne de la province à plusieurs plans.

« A travers la province, vous apercevez des milliers des taxateurs en gilet, appelés agents de la DPMER.  Et  malheureusement, nous apprenons que les recettes de la province sont déjà vendues, dans une stratégie dite « Partenariat Public-Privé ». Ce contrat couvre quelle période? Nous devons être informés là-dessus. Ces contrats doivent être publiés. Ce qui est grave, toutes ces taxes, impôts et autres recettes perçus ne laissent pas de traces sur l’état de nos routes, aucune nouvelle école, aucun nouvel hôpital et la pauvreté de notre population s’accentue. En plus des taxes du gouvernement provincial, il y a les militaires, policiers et autres services qui créent les barrières partout dans nos territoires dont Walungu en tête. Regardez la route place de l’indépendance, rien n’évolue sauf les écrits dans les  fora WhatsApp qui vantent ces travaux qui ne décollent pas du tout » regrette-t-il.

Il promet des actions dans un bref délai pour pousser le gouvernement provincial à plus de redevabilité.

« Nous devons dans un bref timing surveiller la gouvernance de la province. Mutualiser les préparatifs des élections avec les actions de pression pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations.  Nous allons dans un timing court organiser une action, (marche je crois), après celle de ce vendredi, pour pousser le gouvernement provincial à plus de redevabilité » promet-il.

Le gouverneur Nyamugabo a promis que la taxe sur passager suspendue sera prochainement perçue, battant en brèche les arguments de son illégalité évoqués par plusieurs structures de la société civile. Claude Nyamugabo parle plutôt des problèmes dans l’application.

Adonis Lubambo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.