Le calvaire de la femme se poursuit : accusée de sorcellerie, une veuve tuée à Irongo (Walungu)

cagombe - pluie - irongo - kabanga - nyakakoba - mwendo - Kahembarhi- Burhuza- Walungu - Jeunes ressortissants de Walungu- Makwale
Walungu-Centre, chefferie de Ngweshe dans le territoire de Walungu.

L’accusation de sorcellerie continue à faire des victimes dans la Province du Sud-Kivu. A Irongo (Walungu) M’Buhendwa a été achevée à coups de fouets alors qu’elle était soupçonnée d’être sorcière.

Selon le Mouvement Citoyen Observatoire d’Actions Parlementaires et Gouvernementales (OBAPG) noyau d’Irongo, le drame a eu lieu ce vendredi 29 Octobre 2021.

Lire aussi: Walungu : une autre femme accusée de sorcellerie tuée avec son mari à Lurhala

La femme, une veuve d’environs 68 ans, a été tuée sans intervention des forces de sécurité, non présentes dans l’entité.

« Le mouvement citoyen OBAPG/RDC noyau d’Irongo condamne fermement cet acte et demande à la population d’Irongo de mettre fin à ce genre de comportement pour ne pas tomber dans l’arbitraire en laissant à la justice de faire son travail », appelle Gabriel Murhula, militant d’Irongo.

Des cas de justice populaire conduisant particulièrement au lynchage et à l’assassinat des femmes accusées de sorcellerie sont devenus récurrents dans plusieurs territoires du Sud-Kivu.

Les régions d’Uvira, Fizi, Walungu, Kalehe, Kabare ou encore Idjwi sont fortement touchées par ce phénomène.

Le 20 septembre dernier, une femme d’une cinquantaine d’années, a été tuée par des habitants en colère au village Boya/Ciherano, dans le groupement de Lurhala, en territoire de Walungu au Sud-Kivu.

Selon les informations de LaPrunelleRDC.info, un groupe d’habitants a accusé la victime, M’Bazirhasha, d’être sorcière, quelques jours après le séjour dans cette entité, des adeptes de la Mujakazi en provenance du territoire de Kabare. Son mari qui lui venait en aide a également été lynché. Il est mort quelques heures après à la suite des blessures.

Ce cas venait s’ajouter à celui du lundi 13 septembre 2021 où une femme d’une cinquantaine d’années a été brûlée vive par des habitants en colère dans le village de Ntundu à Kakono, en groupement de Luciga, territoire de Walungu au Sud-Kivu.

Lire aussi: Walungu : une femme accusée de sorcellerie brûlée vive à Luciga

M’Chidanga avait également été accusée de sorcellerie.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.