Kisangani: avocats et professeurs mobilisent pour l’appropriation du Rapport mapping

professeurs
Un intervenant lors de la conférence de ce vendredi à Kisangani sur le rapport Mapping.

Les Professeurs Alphonse Maindo, Billy Bolakonga et Bibiche Salumu, ainsi que le bâtonnier Firmin Yangambi; ont sensibilisé ce vendredi 30 octobre 2020 quelques centaines de personnes à Kisangani; sur l’importance du Rapport Mapping de l’Onu, son contexte, ainsi que la mobilisation pour exiger la mise en œuvre de ses recommandations.

Dans la grande salle de la paroisse Sainte Famille de Kabondo, le Prof. Maindo a souligné l’importance, le contexte, les autres enjeux, et les défis du Rapport Mapping; afin d’obtenir justice et réparation pour une paix durable en RDC, en établissant la vérité sur les crimes les plus graves durant la période de 1993  à 2003. «Impossible de faire le deuil sans connaître la vérité,» a insisté le prof Maindo

Comme lui, le Prof. Bolakonga a brossé la cartographie de ces crimes dans la Tshopo; les classifiant chronologiquement en 4 périodes, avant de chuter par interpeller l’assistance; sur la souveraineté nationale et la dignité humaine.

Une dignité qui est régulièrement déniée aux femmes congolaises dont des milliers sont violées en toute impunité; a poursuivi le Prof .Bibiche Liliane Salumu. Pour elle, le corps de la femme est devenu «un véritable champ de bataille» subissant toutes sortes de destruction.

Le bâtonnier Firmin Yangambi rappelle que la justice est le meilleur moyen pour y remédier. «L’obtention de la justice et réparation nous impose de vaincre la peur; pour faire entendre nos cris et exiger un tribunal pénal international spécial pour la RDC.» a-t-il dit.

Lire aussi RDC : un Caucus des Avocats de la Société Civile pour l’accompagnement du Rapport Mapping voit le jour

Prenant la parole, le curé de la paroisse, Abbé Alphonse Shindano; a souligné que le message de ces professeurs est en accord avec la doctrine sociale de l’église catholique. Aussi, a-t-il exhorté l’audience, à s’approprier le rapport Mapping pour exiger la justice et la réparation pour tous les «enfants de Dieu» sans distinction.

Les débats ont essentiellement tourné au tour de la mobilisation pour le Mapping en ce moment; qui ne vise pas disent-ils à fragiliser le nouveau pouvoir; comment s’assurer que les réparations pour les victimes ne seront pas détournées; la publication de la liste des auteurs présumés des crimes pour les déstabiliser; ou encore la possibilité de publier le rapport Mapping 2 pour la période allant 2004 à nos jours.

Gracieuse Wany S.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.