Kinshasa : la Police réprime la marche de Lamuka, Fayulu et Muzito escortés par la Police

Marche Lamuka-agression
Des éléments de la Police déployés pour réprimer la marche de Lamuka ce mercredi

Malgré l’interdiction de leur marche par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, les deux leaders de la coalition Lamuka, Martin Fayulu et Adolphe Muzito, sont descendus dans la commune de Masina, au niveau du quartier 3, pour entamer leur marche avec quelques kinois de ce coin.

La police déployée sur tous les points chauds de la capitale, a interpellé ces deux opposants. Malgré leur résistance, ils ont été escortés par ces éléments de l’ordre.

Adolphe Muzito et Martin Fayulu ont été escortés par 6 jeeps de la Police jusqu’à l’hôtel Faden House de ce dernier, où ils ont été déposés.

Certains manifestants et quelques journalistes ont été interpellés, et d’autres brutalisés, comme l’avait prévenu mardi, le Commissaire provincial de la police nationale congolaise ville de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo.

C’est le cas notamment du journaliste Patient Ligodi, qui a été brutalement interpellé et jeté dans la jeep des éléments de la Police dépêchés dans le district de Tshangu, pour réprimer cette manifestation politique.

Lire aussi RDC : la Lucha soutient la marche de Lamuka de ce mercredi 

Pourtant prévue sur toute l’étendue de la RDC, cette marche a été interdite dans plusieurs villes du pays, qui ont normalement poursuivi leurs activités ce mercredi.

Cette marche vise à barrer la route à toute tentative de politiser la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), la fraude et le glissement électoral, mais également exiger l’organisation des élections dans le délai constitutionnel.

Veneranda R, depuis Kinshasa

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.