Kinshasa: la PNC donne 30 jours aux chauffeurs pour se mettre en ordre

PNC

Dans un communiqué de la Police Nationale Congolaise, signé par le commissaire provincial de la PNC, Sylvano Kasongo, l’opération de contrôle forcé sur l’état physique des véhicules vient d’être reporté de 30 jours.

Ce report fait suite à la sollicitation de l’Association des Chauffeurs du Congo, ACCO en sigle, introduite aux responsables de la PNC le 13 mars dernier.

La PNC souhaite que « cette période soit une occasion pour les propriétaires et conducteurs de réparer leurs véhicules ».

Dans la même foulée, la police nationale congolaise de la ville de Kinshasa précise que « le contrôle de routine va se poursuivre selon que la Police de circulation routière le jugera utile ».

L’on retiendra que la question du contrôle de l’état des véhicules à Kinshasa revient toujours après que la ville de Kinshasa ait connu plusieurs accidents de circulation. Le cas le plus récent est celui intervenu en date du 19 février, causant beaucoup de dégâts humains et matériels.

Stéphie Mukinzi, depuis Kinshasa

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.