Kinshasa : en compagnie de Claude Nyamugabo, la délégation du Sud-Kivu qui plaide la cause des enseignants a rencontré la Secrétaire Générale de l’EPST

La délégation de la province du Sud-Kivu qui séjourne dans la capitale Kinshasa pour mener un plaidoyer en rapport avec les revendications des enseignants; a rencontré la Secrétaire Générale de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST) ce mercredi 22 juillet 2021.

Composée de Geneviève Mizumbi, ministre Provinciale de l’EPST au Sud-Kivu, du Rapporteur adjoint de l’amAssemblée provinciale, du Président de la Commission Socioculturelle de l’Assemblée provinciale, du Secrétaire provincial du Syndicat National des Écoles Conventionnées Catholiques et celui du Syndicat des Enseignants des Écoles Conventionnées Protestantes, cette délégation a bénéficié de l’accompagnement du député national Claude Nyamugabo Bazibuhe, élu du Sud-Kivu.

Devant Christine Nepa Kabala, les délégués du Sud-Kivu ont dit être porteurs des revendications des enseignants de la province, lesquelles sont réparties en trois axes principaux.

C’est entre autres, la situation des enseignants Nouvelles Unités (NU) ainsi que celle des Non Payés (NP) de toute la Province du Sud-Kivu, la difficulté d’accès à la mutuelle de santé des enseignants de l’EPST dont 6.000 Francs congolais sont retirés mensuellement sur leur salaire pendant que cette structure est toujours inexistante dans la province du Sud-Kivu, mais aussi l’épineuse question des zones salariales que les enseignants du Sud-Kivu continuent à qualifier d’une « injustice » qu’il faut rapidement résoudre.

Le député Claude Nyamugabo a signifié que son engagement à accompagner les enseignants du Sud-Kivu a beaucoup plus été motivé par sa récente rencontre avec plus de deux cents enseignants le dimanche 4 juillet 2021, lors de son séjour à Cirunga dans le Territoire de Kabare.

Une rencontre où les enseignants du territoire de Kabare, à l’instar de leurs collègues de toute la province, lui avaient soumis la situation « tragique » qu’ils vivent, suite notamment à la persistance des zones salariales et des enseignants non payés et nouvelles unités.

Parmi les constats faits par ce député national, il y a la triste réalité selon laquelle, les enseignants des niveaux primaire et secondaire des établissements publicz ne dispensent plus cours chaque jeudi de la semaine.

« Et malheureusement, pour les autres 5 jours restants, les cours sont dispensés partiellement. Cela affecte sérieusement le programme scolaire mais surtout l’éducation des enfants dans la province du Sud-Kivu » a regretté Claude Nyamugabo.

En se joignant à cette délégation venue du Sud- Kivu, l’elu de Kabare dit vouloir mutualiser les efforts des Sud-kivutiens afin d’obtenir des solutions durables pour qu’en fin, les enseignants de la République Démocratique du Congo en général, et ceux du Sud-Kivu en particulier, jouissent d’un traitement proportionnel pour le travail qu’ils abbatent pour l’intérêt des générations futures.

De sa part, la Secrétaire Générale à l’EPST a porté à la connaissance de ses invités que pour les enseignants NU et NP, le ministre Tony Mwaba tient au nettoyage du fichier de paie au Service de Contrôle de Paie des Enseignants (SECOPE) et de la mise à la retraite des enseignants ayant atteint l’âge de la retraite.

Elle a donc invité les enseignants à consentir un peu plus de patience car selon elle les solutions « sont en voie d’être trouvées, » ce qui conduira à l’équilibre salarial dans les actuelles zones salariales existantes.

La Secrétaire Générale de l’EPST a par ailleurs renchérit que le ministre entrevoit aussi le payement d’une prime de brousse aux enseignants des Territoires, cela pour diminuer les écarts dans le traitement des enseignants exerçant dans les villes et ceux des territoires.

Pour la Mutuelle de santé des enseignats, Christine Nepa Kabala a annoncé que le ministre a donné l’ordre pour que celle-ci s’étende rapidement sur d’autres provinces, car le retard accumulé cause des préjudices aux enseignants des entités concernées.

A noter que la rencontre de ce mercredi s’inscrit dans le cadre des préparatifs d’une autre rencontre de ce genre, prévue très prochainement entre cette délégation et le ministre national de l’EPST toujours à Kinshasa.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.