Kasindi: Paralysie des activités académiques pour protester contre l’insécurité à BENI

Paralysie totale ce mercredi 14 novembre 2018 des activités académiques dans toutes les 5 institutions supérieures au poste frontalier de Kasindi.

Ceci est consécutif à la déclaration des étudiants de Kasindi qui ont décidé mardi dernier de sécher momentanément les cours afin de compatir avec les familles victimes des massacres en ville et territoire de Beni.

Réunis en urgence ce mercredi, les responsables de ces institutions ont rejeté en bloc la décision des étudiants car étant non fondées et les appellent à reprendre le chemin de l’école dès ce jeudi 15 novembre courant.

 « Après les accises avec les appariteurs et les académiques de ces institutions, nous rejetons cela en bloc et constatons que cette lettre reflète l’image d’un tract qui ne peut pas provoquer l’arrêt des cours au sein de nos sites universitaires. Cette demande des étudiants est noble mais elle souffre d’un problème de procédure car cesser les cours n’est pas le seul moyen de compatir avec nos concitoyens, nos frères et sœurs de Beni. Nous appelons tous les étudiants des cinq institutions de rejoindre les sites ce jeudi pour les cours » dit l’assistant Kasereka Vyambithe, représentant de la sous-conférence des institutions supérieures et universitaires de Kasindi.

Pour rappel, Les étudiants de Kasindi ont annoncé depuis mardi dernier la suspension des cours dans les auditoires dès ce mercredi 14 novembre 2018 jusqu’à nouvel ordre. Une façon pour eux de compatir avec les victimes des massacres des civils de Beni ville et territoire comme le disait Jean Claude Balikwisha Shyayosola, porte-parole du comité estudiantin de Kasindi.

Pendant ce temps, les activités dans les écoles privées ont débuté dans la timidité totale le mardi après plusieurs jours de grogne pour la même cause.
Par ailleurs, les enseignants réunis au sein du Syeco Bulongo en secteur de Ruwenzori ce mardi à Bulongo se sont encore une fois dits « très consternés » par l’insécurité et ont décidé de continuer avec la grève jusqu’à nouvel ordre, selon le secrétaire permanent du Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO/Bulongo) Richard Muhindo Kaleire.

Le sous Proved de Bulongo, Kambale Sondirya Dominique a, quant à lui encouragé les écoles catholiques dans le doyenné de Mutwanga qui ont démarré avec les cours.

Pour rappel, BENI ville et territoire sont confrontés à la montée de l’insécurité ces derniers mois. Meurtres, attaques, pillages se succèdent et sont attribués à l’activisme des groupes armés étrangers. Depuis quelques heures, les Forces Armées de la RDC et les troupes de la Monusco ont lancé une offensive pour éradiquer les rebelles Ougandais ADF-NALU.

Héritier Ndunda Bin Mulemberi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.